Jarvis Cocker accuse la presse de la mort d’Amy Winehouse

Publié le 28 novembre 2011 à 10:56
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Jarvis CockerLe leader de Pulp, Jarvis Cocker, accuse les tabloids d’avoir contribué à la mort d’Amy Winehouse

Il affirme que l’attention constante des médias pour la jeune chanteuse l’a amenée à boire et à se tourner vers les drogues, de la même façon que lui, en pleine période brit-pop, alors qu’il était au sommet de son succès.

Il déclare dans le Guardian « Amy Winehouse est morte cette année, et tout le monde disait « La drogue a tué Amy Winehouse« . Je pense que c’est la presse qui l’a tuée autant que la drogue, parce qu’elle ne laisse la paix à personne, alors les gens essaient juste de s’échapper. Et parfois, on utilise l’alcool et la drogue pour ça »

On a appris le mois dernier que c’est une consommation excessive d’alcool qui avait emporté Amy Winehouse.