Peter Doherty interpelle The Kooples sur l’usage de la fourrure

Publié le 17 mars 2016 à 15:03
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Après Jane Birkin et son sac Hermès, Peter Doherty s’engage en faveur de la défense des animaux.

ouifm-petedoherty

©F. Loock / Wikipédia

Dans une lettre privée, Peter Doherty s’est engagé en faveur de la défense des animaux avec l’association PETA. Il demande à la marque de vêtement The Kooples de cesser d’utiliser la fourrure. Le chanteur de The Libertines avait collaboré avec la marque en 2012. PETA a diffusé quelques extrait de cette lettre privée envoyée le 9 mars :

“Imaginez comme je suis tombé des nues quand PETA m’a appris que The Kooples, marque pour laquelle j’avais fièrement signé une collection, était l’une des dernières enseignes à tirer encore profit de la torture des animaux.”

Le chanteur raconte avoir eu un choc immense à la vue de la vidéo « Cruauté Assurée. » On y voit l’envers du décor de la fabrication des fourrures (Âmes sensibles, s’abstenir) :

Plus rien ne me choque vraiment, mais les révélations en vidéo de la PETA, tournées en caméra cachée dans des élevages d’animaux à fourrure m’ont bouleversé. Il est évident que la vie entière de ces animaux est faite de torture, entre les cages minuscules où ils sont enfermés et leur mort lente et douloureuse. Tout ça pour la mode ? C’est du grand n’importe quoi.

La marque de vêtements n’a pas encore réagi à cet appel.