Peter Doherty arrête la drogue

Publié le 26 novembre 2014 à 12:36
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Peter Doherty à la Flèche d'Or : gagnez vos places avec OÜI FMPour de bon, on l’espère.

Alors qu’il est actuellement en cure de désintoxication en Thaïlande, le musicien britannique Peter Doherty (célèbre aussi bien pour sa musique que pour ses frasques au sein de The Libertines et des Babyshambles) a confié, lors d’une interview au journal The Independant, avoir frôlé la mort à cause de son addiction. La radio Classic 21 de la RTBF a traduit un passage de cette interview, où l’artiste revient sur son historique d’addict, dès son plus jeune âge :

« À mes yeux, l’opium n’était pas une drogue sale de la rue. C’était une potion magique au sujet de laquelle on avait écrit. C’était Kubla Khan, Thomas DeQuincy, Oscar Wilde. »

Après la signature du contrat pour le premier album de The Libertines (qu’il co-fonda avec Carl Barât, dont on vous reparlera très prochainement), Doherty a définitivement mis le doigt dans l’engrenage :

« On a soudain beaucoup d’argent. Je me suis dit : ‘Ok, dorénavant je vais faire tout ce que j’ai toujours voulu faire‘. Donc je me suis acheté un scooter et un appart. Je me souviens qu’après avoir signé pour notre premier album, on m’a offert une ligne de coke. J’ai rapidement commencé à me défoncer en fumant du crack. (…) Donner des concerts était devenu un cauchemar, tous mes morceaux étaient si sombres. Comment étais-je supposé les jouer si je n’étais pas défoncé ? C’est là que j’ai su que j’avais besoin d’aide. Je suis allé aussi loin que je le pouvais. La prochaine étape, si je ne me faisais pas aider, c’était de me suicider. »

OÜI FM lui souhaite un prompt rétablissement, et de revenir en forme pour poursuivre sa carrière. Il nous manque déjà.

-Via-