Paul McCartney : « Yoko Ono n’a pas mis fin aux Beatles »

Publié le 29 octobre 2012 à 12:05
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Paul McCartneyPaul McCartney s’est confié au journaliste David Frost au sujet de la séparation des Beatles.

Dans une interview accordée au journaliste David Frost pour la châine Al Jazeera English, dont la diffusion est prévue le mois prochain, Paul McCartney revient sur la séparation des Beatles.

publie déjà quelques extraits, qui éclairent certains points de l’histoire…

Tout d’abord, Yoko Ono, la compagne de John Lennon, ne serait pas responsable de la séparation du groupe, selon Paul McCartney : « Elle n’a certainement pas poussé le groupe à la séparation, le groupe était en train de se séparer. Quand Yoko est arrivée, son côté avant-garde, son regard sur les choses lui [John Lennon] ont montré une autre façon d’être, qui l’attirait beaucoup. Il était donc temps pour John de partir, il allait certainement quitter le groupe d’une façon ou d’une autre. »

Les veuves du rock ont souvent mauvaise presse, Yoko Ono en tête de file ! Paul McCartney la défend encore, affirmant que sans le soutien de Yoko, Lennon n’aurait jamais écrit des chansons comme Imagine : « Je ne pense pas qu’il l’aurait fait sans Yoko, alors je ne pense pas qu’on puisse la blâmer de quoique ce soit »

Paul McCartney, attribue plutôt la faute à Allen Klein, qui remplaça le manager Brian Epstein à sa mort en 1967. « Je me suis retrouvé à me disputer avec les trois gars qui avaient été les amis de toute une vie. J’ai dit que je voulais combattre Klein. »