OÜI Love Dimanche #13

Publié le 24 mars 2011 à 16:45

Ce dimanche, Alexis Trégarot réunit autour de lui José Garcia, Patrick de Carolis, la comédienne Golshifteh Faharani, et l’auteur Daniel Mendelsohn.

José GarciaJosé Garcia sera, dès le 30 mars, à l’affiche du film Chez Gino, de Samuel Benchetrit, aux côtés d’Ana Mouglalis et Sergi Lopez.

Gino, installé depuis trente ans à Bruxelles, tient une pizzeria achetée avec les économies de son épouse Simone. Sa vie est bouleversée par la nouvelle de la mort prochaine de son oncle d’Italie, un parrain de la mafia rendu milliardaire par ses activités illicites. Une grosse part d’héritage est promise à Gino. Seul problème, il lui faut pour la toucher prouver à son oncle qu’il est bien devenu, comme il le lui a raconté, un redoutable parrain régnant sur toutes les pizzerias bruxelloises. Gino commande alors à un réalisateur un documentaire sur lui et sa famille censé les présenter comme des truands de grande envergure.

Seulement, le tournage ne se passe pas tout à fait comme prévu, sa famille se rebelle, l’équipe se montre récalcitrante aux ordres de Gino qui a tendance à se prendre pour son personnage, et quand un vrai mafieux, persuadé qu’il a affaire à un nouveau concurrent, s’en mêle, c’est la panique.

La Dame du Palatin - Patrick de CarolisPatrick de Carolis viendra présenter son dernier ouvrage, La Dame du Palatin.

Naître à Arles et devenir la femme d’un des hommes les plus célèbres de l’Antiquité, c’est la destinée étonnante que va connaître Paulina, fille d’un riche négociant gallo-romain, en épousant Sénèque, écrivain-philosophe, précepteur puis conseiller de l’empereur Néron.

En partant de ce fait historique, Patrick de Carolis dessine le portrait passionnant et attachant d’une femme soumise aux règles de sa condition sociale, puis entraînée malgré elle dans les intrigues sanglantes de la Rome impériale de Claude, d’Agrippine et de Néron. Pour s’emparer du pouvoir ou le conserver, aucun lien du sang n’est respecté, aucun obstacle ne semble infranchissable, aucun assassinat n’est négligé. C’est à la violence et à la cruauté de cet univers que Paulina et Sénèque vont être confrontés.

Patrick de Carolis dépeint, avec érudition et talent, le jeu du pouvoir, l’affrontement des ambitions, des idées et des personnalités. Un tableau saisissant de cette période mouvementée de l’histoire romaine.

Si tu meurs je te tueGolshifteh Faharani est la comédienne iranienne à l’affiche du film Si tu meurs je te tue, de Hiner Saleem.

Philippe, qui vient de sortir de prison, rencontre Avdal, un kurde à la recherche d’un criminel irakien. Les deux hommes se lient d’amitié. Avdal, qui rêve de rester en France, a prévu de faire venir à Paris sa fiancée, Siba.

Soudain, Avdal meurt. Philippe se retrouve seul à devoir s’occuper de ses funérailles. Siba arrive à Paris et apprend la mort de son fiancé… Recueillie par un groupe de Kurdes, elle fait la connaissance de Philippe alors que Cheto, le père d’Avdal arrive également à Paris…

L'étreinte fugitive

Daniel Mendelsohn, auteur des Disparus, revient avec un nouveau roman, L’Etreinte Fugitive.

Une enfance heureuse, dans une famille juive unie autour de la figure fondatrice du grand-père, une jeunesse incandescente, voilà ce qui a forgé les deux passions de Daniel Mendelsohn : passion pour les langues anciennes, passion pour les garçons. Dès lors, sa « grammaire de l’identité » suivra des méandres bouleversants. Lorsqu’une amie lui propose d’incarner le père auprès de l’enfant qu’elle porte, il va devoir partager sa vie entre les « garçons » de Chelsea et la banlieue où habite sa nouvelle famille. Et toujours, chez l’auteur des Disparus, poèmes latins et tragédies grecques se font l’écho d’un secret de famille lancinant.

Réécoutez l’émission