OÜI FM au Jardin du Michel

Publié le 20 juin 2014 à 17:27
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Jardin du Michel 2014Revivez le meilleur du Jardin du Michel, édition 2014 ! The Offspring, Alice Cooper, FFF et Skip The Use, La Rue Kétanou, les Ogres de Barback, Alpha Blondy… On vous raconte !

Offrir à des milliers de festivaliers 10 ans d’événements festifs et musicaux, c’est le pari réussi du festival Jardin Du Michel ! C’est pour leur dixième édition que OÜI FM a rejoint cette équipe de passionnés et de mélomanes au fin fond de la Lorraine…

Bulligny, la chaleur et du son grunge autant que reggae, c’est probablement la définition parfaite pour le Jardin Du Michel. Depuis maintenant 10 ans, Michel, un mélomane avéré devenu une mascotte nationale, a décidé de rendre ses hectares utiles à la culture, créant un festival aussi agréable que détonant.

Dans cette pépinière, on accueille tout ; du rock, du reggae, de l’alternatif en passant par de l’indé. C’est peut-être cela, la magie de cet endroit. Cette année, nous avons eu la chance d’assister aux concerts de The Offspring, Alice Cooper, FFF et Skip The Use pour le côté rock, La Rue Kétanou, les Ogres de Barback et Alpha Blondy, entre autres, ont alimenté le côté ska.

Au fond de notre caravane, sur un terre-plein ensoleillé, nous avons commencé le week-end par FFF, autant dire, la véritable Fédération Française de Fonck !

Pour vivre leur show, leurs couleurs, leurs influences et leurs messages :

Presque comme des potes, en se passant la main, c’est Matt de Skip The Use qui a pris la relève, après avoir commandé une bière au chanteur de FFF. Matt, en répondant à nos questions, n’a aucune prétention à donner des conseils pour faire de la musique : tant que le message est là, alors le succès suivra. Quelle énergie lorsqu’on le découvre sur scène. On vous laisse découvrir :

Grand Blanc a probablement été la découverte du week-end. Ces quatre jeunes gamins sont encore un peu paumés dans ce monde difficile qu’est la musique. Mais ils n’ont pas manqué de le rappeler : le but est de s’amuser, de créer et de faire ce que l’on aime, clé magique de l’ataraxie. Ils produisent un mélange entre rock, alternatif, indé et pop, et sortent leur premier titre, Samedi La Nuit, l’occasion pour nous d’échanger avec eux…

Puis vint ce moment tant attendu. Une jeune femme presque aussi stressée que nous vint nous chercher pour aller voir les plus grands de ce festival. Les plus intimidants ? Non, loin de là. The Offspring nous ont accueillis comme des rois.  Un Balisto, un Dragibus et un verre d’eau plus tard, c’était parti pour cette interview haute en couleur, où l’on boit presque les paroles d’un Dieu du rock, j’ai nommé Dexter :

Véritable séminaire de culture, le Jardin Du michel ne nous aura pas laissé indifférents et n’a rien à envier aux autres festivals. Tout y est ! D’ailleurs, ça n’est pas Cyfax, un festivalier qui dira le contraire : « D’années en années, le festival perdure vers son apogée. Avant, on avait Patrice en tête d’affiche, maintenant on a The Offspring ! C’est ça, la magie de la Lorraine. »

Désormais, rendez-vous l’année prochaine, pour encore plus de découvertes et de grands tubes rock. On a hâte d’y être !