Muse à Seattle : « un voyage inoubliable »

Publié le 13 février 2013 à 21:00
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

museGaël, qui a gagné grâce à OÜI FM un voyage à Seattle au cours duquel il a pu assister au concert de Muse sur place, nous a donné un retour sur ses aventures.

« C’est mon meilleur concert de Muse, sans hésiter ! » raconte Gaël, le sourire aux lèvres, en repensant au moment qu’il a passé avec le groupe dans la « monstrueuse » KeyArena de Seattle avec 16 000 autres fans en délire le soir du 1er février. Bien placé dans les gradins, l’heureux gagnant a pu profiter d’un spectacle imprenable au cours duquel Matthew Bellamy, Dom Howard et Chris Wolfstenholme ont, pendant 1h45, présenté un set réglé au millimètre.

Si le concert était jugé « trop court », notre heureux gagnant a quand même pu « prendre son pied » devant un spectacle « intense ». Dès le début, le groupe en met plein la vue aux fans avec des éclairages impressionnants sur Supremacy, 2e titre joué dans la soirée. Le son est limpide, chaque instrument est parfaitement audible, y compris la voix caractéristique de Matthew Bellamy, accompagnée de sa batterie d’effets qui mettent l’emphase sur l’ambiance grandiloquente des morceaux.

Les titres les plus marquants sont les plus récents. Gaël cite Panic Station, sa préférée, Madness, Resistence, ou encore Follow Me. Heureusement, car ils constituent le gros de la setlist choisie par Muse, avec neuf titres de The 2nd Law. Quelques classiques, comme Knights Of Cydonia, Time Is Running Out ou encore New Born sont quand même de la partie, agrémentés d’extraits de classiques de Led Zeppelin ou Nirvana. Cette orientation plait au public présent dans la fosse qui multiplie slams et pogos, alors que les spectateurs en gradins se montrent plus calmes.

Si Muse était au cœur du voyage, Gaël a aussi pu profiter d’un week-end à Seattle au cours duquel il a été surpris par « l’accueil chaleureux » des américains, qui l’aidaient quand il était perdu dans la ville, avec une « politesse exemplaire », ce qui lui a permis de visiter certains endroits-clé de la ville, comme Pioneer Square ou Chinatown et de faire un peu de shopping. Attention aux tailles des vêtements américains cependant, plus larges qu’en Europe !

OÜI FM tient à remercier Delta Airlines pour avoir rendu ce voyage possible, ainsi que Gaël pour le récit de ses aventures rock dans le pays de l’oncle Sam. Ecoutez OÜI FM pour, peut-être participer à un de ces évènements.

Retrouvez l’extrait de l’émission du Morning Rock au cours de laquelle Gaël a été désigné vainqueur :