Muse à l’Olympia

Publié le 3 octobre 2012 à 21:00
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

MuseLe trio britannique était hier sur la scène mythique de l’Olympia. Dom Kiris vous raconte !

Muse« >Muse, qui remplit habituellement des stades entiers, était hier boulevard des Capucines, un jour seulement après la sortie dans les bacs du sixième album du groupe, The 2nd Law.

A 20h30, le show démarre. L’entrée en matière se fait sur le titre d’ouverture du dernier opus, Supremacy. Les fans connaissnet déjà les paroles et chantent à pleins poumons le refrain.

Grosse nouveauté pour les habitués, Matthew Bellamy s’efface après la septième chanson et va se placer en fond de scène. C’est alors le bassiste Chris Wolstenholme qui prend le micro pour interpréter l’une des deux chansons qu’il a composées sur l’album, l’aérienne Save Me. Moment étrange d’assister à un concert de Muse sans entendre l’intonation épique de Bellamy, qui s’aMuse ensuite à se cacher derrière la batterie de Dom Howard !

Quand il reprend la main, le leader du groupe britannique confie son émotion de jouer à l’Olympia : « Mon père a joué sur cette scène en 1963 avec son groupe les Tornados, donc je suis heureux de venir à mon tour ! »

Le pic d’intensité viendra de la chanson Uprising, qui va provoquer l’un des plus beaux soulèvements de foule de l’année ! Enfin, difficile de mieux réussir sa sortie qu’avec le titre Survival, l’hymne officiel des Jeux Olympiques. Epique et flamboyant, il laisse le public sans voix.

La suite, ça se passe le 18 octobre à Paris-Bercy, avant de fêter dignement la musique le 21 juin 2013 au Stade de France !