L’université de Cambridge propose (presque) de devenir professeur de Lego

Publié le 18 janvier 2017 à 10:56
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

L’université de Cambridge s’associe à la fondation Lego pour proposer un poste de professeur chargé d’étudier la psychologie des enfants, par le jeu.

The Beatles en Lego

Une offre d’emploi pas comme les autres. La prestigieuse université de Cambridge se lie à la marque Lego et sa fondation pour proposer un poste de professeur, chargé d’étudier l’éducation par ce jeu. Le but ? Encourager « l’apprentissage plus ludique dans les écoles, plutôt que des tests » rapporte Stjerne Thomsen, responsable Monde de la recherche pour la Fondation Lego dans le Guardian – traduit par France Info.

L’employé devra être « un universitaire qui est ludique, extrêmement curieux, ouvert d’esprit, imaginatif et créatif ». Il ajoute vouloir recruter « quelqu’un qui peut penser à de nouvelles façons de faire de la recherche et de travailler dans différentes disciplines ». Le nouveau professeur devra donc aller au-delà d’une simple construction de la Tour Eiffel, et être spécialiste en psychologie de l’enfant.

En 2009, rappelle BFMTV, une étude réalisée pour le ministère de l’Éducation au Royaume-Uni, tentait déjà d’analyser l’apprentissage par le jeu. Si les résultats ont été plutôt positifs, d’autres sont moins d’accord. Pour Doris Bergen, professeur d’histoire à l’université de Toronto, par exemple, « l’enfant fait rapidement la différence entre un jeu pur et du travail déguisé en jeu ».

Les personnes intéressées par le poste à l’université de Cambridge ont jusqu’au 20 janvier pour postuler. Le professeur sera rémunéré environ 8000 euros par mois.