Livre : Fedeylins, tome 1

Publié le 10 mai 2011 à 11:30

Livre : Les Rives du monde, tome 1 - Fedeylins

Un jeune auteur français, un premier roman, une fantasy très pure… Découvrez un roman d’aventure passionnant à l’univers extraordinaire et envoûtant !

Le tome 1 de Feydelins, Les Rives du monde de Nadia Coste, est en librairie… et à gagner avec OÜI FM !

La genèse du livre par son éditeur :

Un samedi du mois de janvier 2010 j’ai lu pour la première fois, sur Internet, le début de Fedeylins. Sur son blog, Nadia Coste avait déposé un premier chapitre accompagné d’un petit avis : Fedeylins, 2 500 000 signes, version 8, cherche éditeur. J’étais là presque par hasard, au bureau comme sur son blog, à la suite d’une vague indication d’un collègue qui m’avait conseillé de jeter un coup d’œil, « toi qui cherches des auteurs français. » Surprise, étonnement, intérêt, fascination pour le travail. L’auteur annonçait 4 tomes. Quelques mails plus tard et un passage un peu long à la photocopieuse, j’avais, vers 17 heures, en face de moi, 750 pages recto / verso d’un tapuscrit plutôt propre. Nadia Coste n’était pas une affabulatrice, le compte était bon et j’avais sous les yeux les 4 tomes du long roman d’un jeune auteur français jamais publié et donc totalement inconnu. C’est ce que je cherchais, non ?
J’ai lu une bonne partie du week-end et le reste de la semaine aussi, le soir, tranquillement à la maison. Je prenais 200 pages, puis 200 pages. Il m’a fallu près de 25 heures pour en venir à bout. Plus j’avançais, plus je trouvais l’histoire de Cahyl passionnante, résonnant de tous les thèmes qui intéressent les adolescents, et d’une manière générale tous les êtres humains. Ce texte avait un vrai pouvoir, l’auteur avait créé un véritable univers. Ce Cahyl devenait au fil des pages très attachant. Á tant douter, toujours, il semblait faible et indécis, mais sa volonté de comprendre, de refuser les évidences, sans violence mais avec détermination, le rendait fort et tellement humain. L’histoire « tenait » sur les 2 000 pages, l’écriture servait formidablement le sujet et l’auteur maîtrisait presque parfaitement sa narration à la première personne. Il y aurait très peu de travail éditorial, au moins sur les deux premières parties. Un vrai rêve d’éditeur ?
Coup de fil à l’auteur qui n’y croit pas, n’en revient pas, mais vient quand même à Paris, signer son contrat.
On fera 4 tomes sur 2011 et 2012, mars et octobre, un site Internet, etc.
Le travail peut alors commencer. On relit tout, on change des noms, on coupe à peine, on trouve les titres.
On choisit l’illustrateur et on travaille sur la couverture, puis le lettrage. Ce n’est pas simple. On met en page et on décide de faire une première version des Rives du Monde, un petit tirage à 700 exemplaires pour que vous puissiez lire ce premier tome avant tout le monde.
C’est parti.

Xavier Décousus,
directeur de collection

Pour tenter de gagner le tome 1 de Fedeylins, Les Rives du monde de Nadia Coste, répondez à la question suivante :

Désolé le concours est terminé