Les Sex Pistols s’entre-déchirent

Publié le 19 juillet 2021 à 9:46
Iris Mazzacurati Par Iris Mazzacurati
Rédacteur

 

Johnny Lydon alias Johnny Rotten, seul contre tous ?      CC By Riksarkivet (National Archives of Norway)

 

Que reste-t-il du mouvement punk ? C’est la question que l’on peut se poser au regard des batailles juridiques dans lesquelles sont engagés Johnny Lydon, Steve Jones et Paul Cook.

Anarchy in the compte en banque ? Il y a quand même un peu de ça dans la bagarre que se livrent les Sex Pistols survivants. Pour bien comprendre, on rembobine.

2016 : le guitariste Steve Jones publie ses mémoires Lonely boy : Tales from a Sex Pistol. Il y a peu, le réalisateur Danny Boyle a l’idée d’en faire une mini-série très quali dans la lignée de la réussite artistique de The Crown.

Si Johnny Lydon s’est exprimé sur ce projet, le qualifiant de « merde irrespectueuse », c’est sur l’utilisation des titres de l’album Nevermind the Bollocks Here’s the Sex Pistols que se concentre la bagarre.

En 1998, tous les ex Sex Pistols avaient signé un accord stipulant que l’utilisation de leurs chansons devaient être votée à la majorité.

L’ancien chanteur du groupe prétend que Steve Jones, soutenu par le batteur Paul Cook et Dany Boyle, seraient passés outre cet accord pour placer leurs chansons dans la série.

Un petit côté « seul contre tous » qui n’est pas pour déplaire à Johnny Lydon finalement.

Commentaires