La Route du Rock a affaire à un gros tas de fumier

Publié le 17 août 2017 à 15:14
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

La Route du Rock, les pieds dans le fumier

Le festival en a ras le cou.

Du jeudi 17 au dimanche 20 août 2017, le site du fort Saint-Père de Saint-Père-Marc-en-Poulet, non loin de Saint-Malo, accueillera la nouvelle édition du festival La Route du Rock, avec à l’affiche cette année Interpol, PJ Harvey, The Jesus and Mary Chain, Foxygen, Mac DeMarco ou encore Temples, entre autres. Une jolie programmation éclaboussée par une sombre affaire de bouse, mardi 15 août, à quelques jours à peine du début des hostilités.

Jean-Luc Lecoulant, agriculteur et propriétaire du terrain censé accueillir l’événement, a décidé d’y déposer deux tas de fumier, l’un non loin des espaces techniques, l’autre à côté du camping. Un comportement que déplore particulièrement François Floret, directeur général du festival, qui témoigne : « Lors du festival No Logo [organisé du 11 au 13 août], il aurait déclaré vouloir venir nous déposer un tas de merde (…) » C’est désormais chose faite, et la Route du Rock se retrouve en danger, alors que les représentants publics sont pieds et poings liés pour ce qui semble être un différend d’ordre privé…

Jean-François Richeux, maire du village qui s’est séparé de son premier adjoint suite à l’affaire, est impuissant. Même chose du côté des forces de l’ordre, qui n’ont aucun pouvoir pour déplacer le problème ailleurs, Lecoulant étant sur ses terres. La goutte d’eau pour l’organisation du festival, qui déplore dix ans de relations « pourries et détestables. » Elle compte se raccrocher aux branches en rappelant que l’épandage des champs est interdit un jour férié.

Contacté par téléphone, Jean-Luc Lecoulant a confirmé que « pour le moment, le fumier reste là où il est. »

-Via-