La Ménagerie de Paris fête ses 220 ans !

Publié le 16 décembre 2014 à 0:00

Ménagerie de Paris - 220 ans Nichée dans un havre de paix et de verdure, la Ménagerie abrite quelque 180 espèces… Gagnez vos invitations avec OÜI FM à l’occasion des 220 ans du Zoo du Jardin des Plantes !

1 200 animaux au cœur de Paris

Au fil de votre déambulation dans l’un des plus anciens zoos du monde – la Ménagerie a ouvert en 1794 ! -, vous allez faire connaissance avec les 1 800 occupants des lieux. 240 mammifères, 390 oiseaux, 210 tortues, crocodiles, lézards et serpents, 140 amphibiens et 900 insectes, crustacés et araignées font bon ménage !

Espèces menacées

Ici sont privilégiées les espèces de petite et moyenne taille, pour beaucoup d’entre elles menacées d’extinction : pandas roux, panthères des neiges, oryx d’Arabie, orangs-outans, outardes, grues à cou blanc ou encore tortues des Seychelles… Ce zoo historique de Paris assume ainsi son rôle de pionnier en privilégiant la rareté aux espèces de grande taille peu adaptées au site. La majorité est née en captivité et provient d’échanges et de prêts entre zoos.

Programmes d’élevage

La Ménagerie participe à de nombreux programmes d’élevage d’espèces menacées. Le principe consiste à maintenir en captivité des populations viables d’animaux sauvages, qui peuvent être réintroduits dans la nature, si leur milieu est stabilisé ou restauré. Les candidats sont assez rares, car les conditions requises sont complexes. Parmi les beaux succès de réintroduction, citons l’outarde canepetière (France), l’Oryx d’Arabie, éteint à l’état sauvage (péninsule arabique), ou encore le Tamarin lion doré (Brésil), trois espèces présentes à la Ménagerie.

Animations pour tous

Quel meilleur endroit pour sensibiliser le public à l’environnement ? Ateliers et visites guidées pour les scolaires, organisation de rencontres avec les soigneurs, parcours biodiversité urbaine… Ces animations sensibilisent aux menaces qui pèsent sur la biodiversité et essayent de reconnecter le public en majorité citadin à l’environnement.

L’état des lieux

Tous les bâtiments de la Ménagerie sont classés depuis 1993. Aux petites fabriques de 1802 se sont ajoutées, au début du XIXe siècle, des constructions en dur dont la diversité des styles est un des atouts du lieu : les Fosses aux ours (1805), la Rotonde (1802-1812), dont la forme évoque la croix de la Légion d’honneur, la Galerie des reptiles (1874) ou encore la Grande Volière (1888). Le style art déco caractérise les constructions de l’entre-deux-guerres : le Vivarium (1926), la Singerie (1934) et la Fauverie (1937). En 2013, la volière des déserts est venue enrichir ce patrimoine précieux. Alors, prêt à côtoyer au plus près la vie sauvage ?

Pour tenter de gagner vos invitations aux 220 ans de la Ménagerie, mais aussi pour la Grande Galerie de l’Evolution, répondez à la question suivante :

Désolé le concours est terminé