« La Dissidente », guitare militante

Publié le 6 mars 2018 à 19:24
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

La Dissidente en image

Projet soutenu par -M-, cette six cordes vise à redorer le blason du métier et sensibiliser à la cause environnementale – rien que ça.

Considéré comme élitiste, éclipsé par l’industrie de la musique et la fabrique à la chaîne, le milieu des artisans luthiers se frotte à la dure réalité du marché depuis trop longtemps maintenant – il était temps d’agir.

En 2016, ce ne sont pas moins de 20 luthiers qui décident de fonder un groupe anonyme visant à remettre en valeur la fabrication artisanale de guitares. Leur but : faire tomber les préjugés qui gangrènent le milieu, notamment le prix d’une guitare sur-mesure, considéré comme trop élevé et rédhibitoire.

Au-delà de ces considérations pécuniaires, le jeune collectif a surtout pour ambition de faire valoir l’aspect solidaire de sa démarche, en fabriquant un instrument issu de la collaboration de tous ses membres.

Le résultat s’appelle La Dissidente, une guitare électrique qui tient plus de l’objet de collection que du simple instrument de musique. Et pour cause : inspiré de quelques grands noms du secteur (Fender et Mosrite, entre autres), affublée d’un motif gravé sur toute la façade du corps, La Dissidente en impose rien que par son aspect – pour le reste, la petite démo fournie par l’équipe devrait achever de vous convaincre :

Avant d’essayer de vous jeter dessus, sachez que La Dissidente a décidé de porter son nom jusqu’au bout : elle n’est vendue que dans le cadre d’une loterie, d’ores et déjà en cours via la plate-forme participative bretonne Kengo. L’argent généré sera entièrement réinvesti dans « des projets concrets de lutte contre la déforestation et pour l’éducation au développement durable » – une fort belle initiative en somme.

Le projet est à retrouver et à soutenir sur Facebook.