Journée spéciale Lambert Wilson : le replay

Publié le 19 octobre 2016 à 21:30
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

L'odysséeÀ l’occasion de la sortie en salles de L’Odyssée, le mercredi 19 octobre, Lambert Wilson s’est confié au micro d’Iris. À réécouter ici.

Biopic (soit un film dédié à la vie d’une personnalité ayant existé) consacré au commandant Cousteau, L’Odyssée met en scène des acteurs aussi talentueux qu’Audrey Tauttou ou Pierre Niney. Mais c’est Lambert Wilson qui incarne le célèbre explorateur, pour un portrait sans concession d’une des figures les plus emblématiques de la science française. Un rôle très particulier, bien plus intime que ce qu’on pourrait croire aux premiers abords, comme nous l’explique le comédien au micro d’Iris :

Est-il nécessaire d’aimer un personnage pour l’incarner ? Une pression pour Lambert Wilson, à ajouter à celle générée par l’aura du personnage joué, que le film met en scène sous une lumière assez crue…

Le commandant Cousteau avait ses défauts, et Lambert Wilson s’est appliqué corps et âme à les restituer le plus justement possible à l’écran. Jusqu’à se transformer physiquement pour pousser la ressemblance avec l’explorateur. Un vrai sacrifice ?

Fils de l’acteur et réalisateur Georges Wilson, Lambert Wilson a saisi un réel parallèle entre la dureté de la relation qu’il entretenait avec son père, et les traits de caractère malconnus de Cousteau. Un vrai plus pour un grand rôle :