Jeunes punks iraniennes : la rébellion passe par Instagram

Publié le 1 septembre 2015 à 13:35
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Source : @punkgirlsir (Instagram)Rue89 consacre un article captivant à ces jeunes filles au look coloré, aux coupes de cheveux interdites et aux mœurs punies par la loi.

En Iran, Facebook et Twitter, vus comme des outils de révolution, sont interdits. Instagram est dont la plateforme de prédilection d’une jeunesse rebelle. Kévin Miller, journaliste, et Sebastian Castelier, Photojournaliste dressent le portrait de ces jeunes filles à travers des témoignages et photographies.

Études, Internet et réseaux sociaux, accès à la culture, mais aussi coupes de cheveux « sataniques », vêtements « provocants », homosexualité, soirées underground, alcool, les jeunes filles qui témoignent, au péril de leur sécurité, nous livrent une vision de la vie de la jeunesse iranienne aujourd’hui.

Lire l’article