Gush le 2 avril à Nanterre

Publié le 25 mars 2011 à 18:39

Gush

OÜI FM vous invite au concert de Gush le 2 avril à la Maison Daniel Féry (Nanterre)

Des Beastie Boys à George Clinton… Gush est le fruit d’un héritage musical plutôt éclectique. Résultat : une musique à la couleur plurielle et originale, un rock des années 60 mélé des sonorités électros d’aujourd’hui. Guitares folk ou furieuses, basses rebondies, piano à l’ancienne, synthés et batterie se mêlent aux quatre voix à l’unisson pour donner un rock énergique et revigorant.

Si le quatuor affiche une bluffante alchimie, c’est d’abord parce que son parcours prend la forme d’une histoire de famille. Xavier et Vincent, les deux frères et Mathieu et Yan, leurs cousins, ont grandi avec l’amour des harmonies vocales qu’ils entendaient chez les Beatles ou Crosby, Stills, Nash & Young. Chanter à plusieurs, en harmonie, est devenu pour eux une seconde nature. Et avoir fait leurs armes dans le métro ou dans des bars, où ils reprenaient des classiques de la pop anglo-saxonne et de la soul, ils ont su acquérir la cohésion vocale qui rend aujourd’hui Gush unique, capable d’interpréter avec la même ferveur un morceau a capella ou en configuration électrique. Quand leurs quatre voix se rejoignent, quelque chose de magique, proche des Good Vibrations célébrées par les Beach Boys, se diffuse dans l’air.

Mais Gush n’a rien d’un groupe tourné vers le passé. Emportés par l’audace de la jeunesse, ses quatre membres font fructifier leur héritage musical et créent leur propre mythologie. Imaginez que les Kings Of Leon fusionnent avec les électrons libres de TV On The Radio, Phoenix ou les chantres de la pop anglaise sixties de The Last Shadow Puppets… vous aurez une idée (très approximative) de ce qui vous attend, un groupe totalement libéré qui aime les mélodies fondantes que l’on reprend en chœur mais aussi le groove chaloupant qui fait remuer les hanches. Ce groupe polyglotte et imaginatif se nourrit de l’énergie du rock’n’roll pour innover, surprendre et réjouir son auditoire, tantôt par un vent de légèreté et un souffle joyeux qui contraste avec les paroles – toutes écrites en anglais, tantôt avec mélancolie.

Tentez de gagner vos invitations pour le concert de Gush le 2 avril à la Maison Daniel Féry à Nanterre en répondant à la question suivante :

Désolé le concours est terminé