Euro 2016 : la défaite de la musique ?

Publié le 21 juin 2016 à 12:09
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

De nombreux événements ont dû être annulés ou modifiés.

ouifm-fair

Le sort s’acharne sur la 35ème édition de la fête de la musique. Mauvais temps, menace, sécurité et surtout, Euro de football… Une chose est sûre, l’édition 2016 aura une toute autre saveur.

Résultat : les deux plus gros événements parisiens se retrouvent annulés. La soirée en plein air de Ricard S.A Live et du Fair, qui devait se dérouler – jusqu’il y a quelques jours – sur la place Denfert-Rochereau à Paris, se voit contrainte d’être annulée, faute de dispositif de sécurité suffisant. Au ministère de la Culture, on dit que cette 35ème édition « tombe dans une période où les effectifs policiers sont particulèrement mobilisés. » Et pour cause : cette année, l’Euro de football engage tout le dispositif.

L’équipe de Deezer n’a pas tenté de proposer son événement cette année. La fête de la musique par la plate-forme de streaming avait accueilli près de 30 000 personnes en 2015 place de la République.

ouifm-fêtedelamusiqueJack Lang, ancien Ministre de la Culture et créateur de cette fête, déplore ces restrictions. Selon lui, en 35 ans de fêtes de la musique, « les citoyens et les musiciens ont constamment fait la preuve qu’ils savaient s’auto-organiser pacifiquement dans un esprit de tolérance et de respect. » Ajoutant avoir « conscience » des contraintes de sécurité liées à l’Euro.

À Marseille, on décale tout. La fête de la musique se déroulera le jeudi 23 juin 2016 pour laisser place à la rencontre Ukraine-Pologne. Le match, appréhendé pour ses violences, se jouera au stade Vélodrome le 21 juin. Sécurité oblige, la ville de Toulouse a quant à elle fait le choix de faire profiter seulement une poignée de privilégiés au concert de Garou, en plein milieu de la place mythique du Capitole.

Dans le Nord, à Lille, on mélange ! La scène principale des concerts sera installée à l’intérieur même de la fan-zone, cet espace dédié au visionnage des matchs. Comme ça, tout le monde est content et la mairie « n’aura pas de mesure de sécurité supplémentaire. »

Pas de panique, c’est la fête de la musique

Mélomanes, ne désespérez pas, : quelques évènements sont maintenus. La Flèche d’Or à Paris propose une soirée pop/psyché avec notamment l’electro planante de François Ier et la pop explosive du groupe Un Orage.

L’Église Saint-Eustache du côté des Halles propose, dès le 20 juin 2016, un festival sur 36 heures avec Mermonte et le blues de Melissa Laveaux.

Une programmation très complète est disponible sur le site de Telerama.

-Via-