Eagles Of Death Metal au Hellfest : leur hommage aux victimes du Bataclan

Publié le 25 juin 2019 à 12:35
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédacteur

Le groupe était sur la grande scène du festival metal pour des retrouvailles chargées d’émotion avec le public français. 

À jamais, le nom des Eagles of Death Metal est associé à la terrible nuit du 13 novembre 2015 et tout particulièrement aux 90 personnes mortes au Bataclan ce soir-là. Samedi 22 juin, sur la grande scène du Hellfest, c’est un Jesse Hughes portant le badge de l’association Life For Paris qui enlève ses lunettes de soleil pour lancer au public massé à Clisson : « Je vous aime. Je me sens chez moi. Vous ne nous avez pas laissé tomber« , en regardant notamment dans la direction des membres de l’association de victimes.

Un moment intense pour leur premier concert en France en trois ans (pour la première fois depuis les attentats, le groupe était remonté sur scène le 16 février 2016 à L’Olympia).

Le groupe était devenu indésirable dans l’Hexagone suite aux propos polémiques et complotistes tenus par son leader en mars 2016. Suite à ses graves accusations à l’encontre de la sécurité du Bataclan, les Eagles Of Death Metal avaient été déprogrammés de plusieurs festivals européens en 2017, notamment Rock en Seine et le Cabaret vert. Membre d’un lobby pro-armes à feu aux États-Unis, le chanteur avait fini par s’excuser, avant de déraper à nouveau sur le massacre du  lycée de Parkland.

Quoiqu’il en soit, l’émotion était sincère, ce dernier soir de tournée.