Découvrez le nouvel album de Moby

Publié le 11 mai 2011 à 18:29

Moby - Destroyed

Le 16 mai prochain, Moby sort un nouvel album, Destroyed, ainsi qu’un livre de photographies !

L’occasion, pour La Radio Rock, de vous offrir toute la journée des albums… mais aussi de le découvrir, titre par titre, chaque soir de la semaine dans Au Secours, C’est Du Live ! (19h-21h) !

Destroyed nous révèle les coulisses de la vie d’un artiste international. Moby dévoile en effet la face cachée des tournées, jalonnées de moments où il se retrouve seul dans des lieux impersonnels comme une chambre d’hôtel, un aéroport ou encore une loge avant de monter sur scène. L’album et le livre donnent un aperçu intime de l’univers de Moby et de son processus créatif en tant qu’artiste. Il a conçu la musique et les photographies à la même période en puisant son inspiration dans l’ambiance à la fois étrange et fascinante des tournées.

C’est tard dans la nuit, dans des chambres d’hôtel aux quatre coins de la planète que Moby a écrit les chansons de Destroyed. Telle une bande-son des villes désertes à 2 heures du matin, cet opus évoque les différentes sensations nocturnes qu’il ressent dans ces moments particuliers, partagé entre l’angoisse de l’isolement et le plaisir de se retrouver tranquille tout seul. Fort de 15 titres, tantôt atmosphériques ou déconcertants, magnifiques ou enveloppants, Destroyed est un disque riche en mélodies qui vous rentrent imperceptiblement dans la tête.

Produit par Moby et mixé par Ken Thomas (qui a travaillé avec une foultitude d’artistes allant de David Bowie et Queen à Sigur Ros et M83), Destroyed a été enregistré avec du matériel analogique vintage et mixé sur une table de mixage Neve de 1972 venant des studios d’Abbey Road. Destroyed est une œuvre cohérente à apprécier de préférence dans son intégralité tard dans la nuit, lorsque la ville dort.

Moby prend des photos depuis aussi longtemps qu’il fait de la musique et ne se déplace jamais sans son appareil photo. Le titre et le visuel de la pochette de Destroyed sont en fait le dernier mot d’un panneau de sécurité à LED affichant : Unattended luggage will be destroyed (tout bagage abandonné sera détruit) que Moby a saisi dans une allée déserte de l’aéroport de La Guardia à New York. Et d’expliquer : “L’un de mes objectifs dans la photographie est de montrer le côté étrange de certaines choses normales et inversement le côté normal de certaines choses étranges.

Vous pouvez aussi tenter de gagner Destroyed, le nouvel album de Moby, en répondant à la question suivante :

Désolé le concours est terminé