Danny Boyle – La Chronique Cinéma #153

Publié le 3 février 2016 à 20:30

À l’occasion de la sortie de Steve Jobs au cinéma, retour sur la journée spéciale Danny Boyle avec Iris.

À l’opposé de la béatification attendue, Danny Boyle dresse un portrait au vitriol de l’ex-boss d’Apple dans un film maîtrisé, au scénario signé Aaron Sorkin (The Social Network, entre autres). Un scénario qui a joué de sacrées surprises à Danny Boyle :

Sans être un biopic au sens propre du terme, Steve Jobs en dit long sur l’état d’esprit professionnel et personnel du co-fondateur d’Apple. Ce qui n’est pas toujours reluisant…

Un film qui dresse un portrait tellement particulier de l’ex-leader de la marque à la Pomme, qu’il a failli ne jamais voir le jour !

Mélomane absolu, Danny Boyle a exceptionnellement laissé les rênes à Daniel Pemberton pour la bande originale de Steve Jobs, pour un procédé original, en amont de la réalisation :