Da Brasilians – Da Brasilians

Publié le 12 novembre 2010 à 12:52
Da Brasilians - Da Brasilians

Da Brasilians – Da Brasilians

Il y a quelques années, on évoquait un soi-disant retour du rock et, avec lui, l’émergence d’une scène parisienne truffée de groupe ayant appris la guitare en ouvrant un compte Myspace. Intégrée à ce chapitre de l’Histoire de la Pop, la partie retraçant le parcours des Da Brasilians jouerait les hors-sujet. D’abord parce que, s’il réside dans la capitale, le groupe s’est formé en Normandie. Ensuite, parce que les Da Brasilians n’ont jamais concouru dans la catégorie sprinters, préférant au contraire laisser mûrir la substance qui donne aujourd’hui matière à un premier album. Formé au début du millénaire, le groupe réunit des anciens copains d’école.
L’idée du collectif est d’autant plus tangible chez les Da Brasilians qu’elle est leur premier atout : absence de leader, parties de chant partagées et une richesse dans les harmonies vocales héritée d’un amour pour les chœurs estampillés west coast de Crosby Stills Nash ou Buffalo Springfield.
Roots mais jamais rétro ; ce premier disque, assez ensoleillé pour réconcilier, devant un coucher de soleil de la place de Santa Monica.