Angèle Chatelier

Journaliste et chroniqueuse, Angèle  Chatelier officie au quotidien sur OÜI FM.

Méfiez-vous des apparences. Oui, Angèle Chatelier porte – tout le temps – des chemisiers à fleurs, mais son côté philo mélancolique ne l’a pas empêchée de décrocher le sésame à OÜI FM : une carte de presse qu’elle est prête à dégainer dès que la situation le nécessite.

C’est un peu la Lucky Luke du reportage, mais sans le Stetson et la mèche. Tantôt à l’antenne pour des chroniques culture, tantôt rédactrice sur le site, elle met en avant ses choix de sujets, et en fait des combats. Elle interviewe humoristes, artistes, associations autant que des politiques. Certains diront qu’elle n’a pas le côté rock de OÜI FM. Ils se trompent en tout point, car c’est peut-être elle, la vraie punk : en dehors des sentiers, Angèle  Chatelier est partout, surtout là où on ne l’attend pas.

Son parcours :

En 2011, Angèle Chatelier divise ses journées entre sa licence de philosophie à Caen et son service civique pour la radio musicale locale, Radio Phénix. Elle est apprentie-journaliste pour l’émission d’actualité du midi. Ni une ni deux, elle met le cap sur la capitale : après un job de serveuse dont elle se fait virer, elle intègre OÜI FM en stage et pige en même temps pour le webzine Konbini. Paris est chère et Angèle Chatelier est pauvre. Elle travaille à Radio France en tant qu’hôtesse, ce qui lui permet de voir en direct les émissions de radio dont elle est fan. Ce qui change de son autre job alimentaire : deux à trois fois par semaine, Angèle Chatelier place les spectateurs au Zénith de Paris. Cette expérience lui donne la possibilité de voir André Rieu, Violetta ou encore Florent Pagny en concert. Ses oreilles en brûlent encore…

Angèle Chatelier passe plus d’un an à OÜI FM et s’exile à Radio Nova, puis revient au sein de la radio rock en tant que journaliste après avoir décroché le prix « Mention spéciale du jury » aux concours des jeunes talents de la radio en 2015.

Podcasts

Courrier d'ailleurs

Commentaires