Chloé raconte son concert de Fall Out Boy à Londres avec Thomas Caussé

Publié le 21 janvier 2015 à 17:11
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Fall Out Boy en concert à Londres : l'interview de Chloé !Notre heureuse gagnante nous a gentiment accordé une interview !

Le 14 janvier dernier, Chloé s’envolait direction la capitale britannique aux côtés de notre Thomas pour assister au grand retour en live de Fall Out Boy ! Le groupe était de passage à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, American Beauty/American Psycho (à découvrir sur OÜI FM). Elle nous raconte.

– Quand es-tu tombée amoureuse de Fall Out Boy pour la première fois ?

C’était avec Dance, Dance. Je crois que j’étais tombée dessus à la télé, ça venait juste de sortir. Je me rappelle que ce qui m’avait marqué, c’est que c’était un rock qui me faisait danser. On est presque possédés quand on écoute Dance, Dance, on ne peut pas s’empêcher de faire un petit pas ! C’est ça qui m’a plu, et qui m’a fait aimer ce style de musique, le pop punk, qui donne envie de bouger.

– Tu as pu jeter une oreille à American Beauty/American Psycho, leur dernier album ? comment l’as-tu trouvé ?

J’en ai entendu quelques morceaux seulement, notamment ceux diffusés sur leur compte YouTube récemment. Uma Thurman est vraiment très bien, et j’aime beaucoup Centuries, même si c’est typiquement le genre de morceaux qui ne sortent pas de la tête une fois qu’on les écoute ! J’étais impatiente d’entendre American Beauty/American Psycho en live, car je pensais que c’était un morceau qui rendrait bien : en effet, il est fait pour ! Peut-être un peu redondant quand on l’écoute comme ça, mais en concert, c’était super.

– Raconte-nous le voyage un peu. Tu as voyagé aux côtés de Thomas ?

Oui, ça s’est très bien placé, sauf pour les blagues ! (rires) Plus sérieusement j’ai été traitée comme une princesse : l’hôtel était un vrai palace, en plein Mayfair. J’avais la meilleure chambre, tout le monde était un peu jaloux ! On a fait un petit tour à Soho (célèbre quartier de Londres, ndlr), chez quelques disquaires également.

– Tu étais déjà venue à Londres ?

Oui plusieurs fois, pour des concerts principalement. J’y ai vu McFly, un de mes groupes préférés. J’ai aussi pu entrer au iTunes Festival ! L’événement est censé être réservé au public anglais. J’étais dans la file des « peut-être », j’avais mes chances de rentrer s’il restait de la place à l’intérieur. Malheureusement il n’y’en avait plus, mais j’ai pu négocier, en disant qu’on venait de France, qu’on avait passé la nuit dans la rue. J’étais là en vacances, mais j’ai appris que deux artistes que j’adore passaient quelques jours plus tard au festival. On a donc décidé de tirer quelques jours de plus. Et ça a payé ! On a finalement pu pénétrer l’événement, les personnes chargées de faire rentrer le public ont été touchées par notre démarche, de faire le maximum pour essayer d’assister aux concerts.

– Tu as pu en profiter un petit peu cette fois-ci ?

On n’a pas eu beaucoup de temps (Chloé et Thomas sont restés l’équivalent d’une journée, ndlr), mais je trouve qu’on a bien rentabilisé : des disquaires comme je te disais, un excellent restaurant indien, un petit verre, les visites de Soho ainsi qu’Oxford…

– Tu avais déjà vu Fall Out Boy en live auparavant ? Comment c’était cette fois-ci, à Londres ?

Oui, deux fois au Zénith de Paris. La première fois juste avant qu’ils se séparent en 2009, et la seconde l’année dernière. C’était donc ma troisième fois à Londres, avec Thomas.

– Ton concert préféré ?

Comme je disais à Thomas, j’ai trouvé les deux dernières fois (dont celle-ci à Londres) beaucoup plus puissantes. Ils ont clairement gagné en maturité, en aisance. La mise en scène était très naturelle, très maîtrisée. Ils sont devenus meilleurs perfomers qu’avant, tout simplement. Mais pour en revenir sur ces deux concerts, à mon sens ils se valent : la première fois j’étais en fosse, à Londres dans les gradins. Je n’arrive pas vraiment à comparer en fait, c’étaient deux ambiances différentes.

– J’ai cru comprendre qu’un des membres a été remplacé…

Oui, la mère de Joe (Trohman, guitariste du groupe, ndlr) est décédée il y a quelques jours, a priori des suites d’une longue maladie. Il est donc rentré aux Etats-Unis, et a assuré que la tournée ne serait pas affectée. Le reste du groupe l’a suivi assez rapidement, je pense qu’ils voulaient soutenir leur ami dans le deuil. Mais encore une fois, la tournée continue, et ils seront en concert à Chicago le 24 janvier notamment.

– Et tout s’est bien passé ?

Pour moi c’était très bien. C’est aussi là qu’on se rend compte que Joe a un très bon jeu de guitare. Il y avait peut-être une légère différence, mais rien de gênant, le remplaçant était très bon également. Mais quand on connaît un musicien, on peut entendre les différences si quelqu’un joue à sa place.

– Ton (ou tes) moment(s) fort(s) du concert ? Tu as droit à 3 maximum !

American Beauty/American Psycho, c’est un morceau qui dégage une ambiance très forte. Ensuite Dance, Dance, car c’est comme ça que je les ai connus, et ça m’a fait très plaisir de l’entendre à nouveau. Pour le reste, comme j’ai tout aimé, difficile de choisir ! Mais si je devais retenir des moments particuliers, ce serait ces deux-là : la chanson avec laquelle on les a découverts, et la dernière qui confirme qu’ils sont là pour durer, et que c’est toujours aussi bon. Même si musicalement ça a pas mal changé, il reste une qualité musicale indéniable, et on voit qu’ils sont contents d’être là, sur scène. Ça fait plaisir.

La setlist du concert :

1. The Phoenix
2. Irresistible
3. A Little Less Sixteen Candles, A Little More « Touch Me »
4. This Ain’t a Scene, It’s an Arms Race
5. Alone Together
6. Sugar, We’re Goin Down
7. Miss Missing You
8. The Kids Aren’t Alright
9. Young Volcanoes
10. Dance, Dance
11. American Beauty/American Psycho
12. Grand Theft Autumn/Where Is Your Boy
13. Don’t Care
14. My Songs Know What You Did in the Dark (Light Em Up)

Rappel :

15. Centuries
16. Thnks fr th Mmrs
17. Saturday