Carl Barât le 16 avril au Trianon

Publié le 25 mars 2011 à 0:01

Carl Barât au Trianon le 07/03/11L’ancien chanteur et guitariste des Dirty Pretty Things mais aussi co-leader, aux côté de Peter Doherty, de la sulfureuse formation britannique The Libertines, s’apprête à monter, en solo cette fois-ci, sur la scène du Trianon, le 16 avril prochain (concert initialement prévu le 7 mars)

Préparez-vous à une vague de rock’n’roll exceptionnelle, grâce à Carl Barât !

C’est au cours de l’année 1996, que les choses commencent à changer pour Carl Barât. Il part en effet étudier le théâtre à l’université Brunel, dans l’ouest de Londres. Même si ses études seront de courte durée, il y fait cependant la connaissance d’une camarade de cours, Amy-Jo, qui lui présente son frère Peter Doherty. Au départ, Carl Barât ne s’entend pas vraiment avec le sulfureux Doherty, mais son avis changera vite.. Ainsi, quelques mois plus tard, une amitié intense naît entre les deux jeunes britanniques, tout deux ayant la même vision d’une Angleterre idyllique, tout droit sortie d’un recueil de William Blake, qu’ils surnommèrent Albion.

La musique fait aussi partie de leur passion commune. Ils décident alors de former The Libertines, avec également le bassiste John Hassall et le batteur Gary Powell. Leur premier opus, Up The Bracket, sorti en 2002, reçoit un accueil plutôt enthousiaste, à la fois de la part des critiques mais aussi du public, amateurs de leurs concerts bien souvent chaotiques, et de la relation ambiguë entre les deux leaders Barât et Doherty.

Après la séparation des Libertines en 2004, Carl Barât se lance dans une carrière solo. Il participe ainsi à un duo avec le groupe Client sur leur single Pornography. Il monte le nightclub Dirty Pretty Things en juin 2004, où il se produit régulièrement en tant que DJ.

Puis finalement, en septembre 2005, Carl Barât annonce la formation de son nouveau groupe, Dirty Pretty Things, incluant l’ex-batteur des Libertines, Gary Powell, le bassiste Didz Hammond (ex-Cooper Temple Clause) et le guitariste Anthony Rossomando (ex-The Damn Personals, qui avait auparavant remplacé Pete Doherty lors de concerts des Libertines).

Le groupe sort son premier album Waterloo to Anywhere en 2006. Leur deuxième album, intitulé Romance at Short Notice, sort dans les bacs en 2008. Malgré le succès, là encore, le groupe se sépare le 1er octobre 2008.

Il faudra donc attendre le 4 octobre 2010 pour que Carl Barât sorte finalement son tout premier album solo, au nom éponyme. Un album qui donnera ainsi lieu à une date de concert, le 16 avril 2011 au Trianon.

Horaire : 19h30
Tarif : 25,30 €

(source : Sortiraparis.com)

OÜI FM vous offre vos places pour le concert de Carl Barât au Trianon le 16 avril prochain. Pour tenter de gagner, répondez à la question suivante :

Désolé le concours est terminé