Une nation extra-terrestre est en cours de développement

Publié le 20 juin 2017 à 12:01
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Ils sont nés sur Terre mais veulent être naturalisés dans l’espace.

Asgardia. Tel est le nom (Insipiré d’Asgard, domaine des dieux de la mythologie nordique) du projet d’une nouvelle nation flottant dans l’espace, initié en 2016 par le russe Igor Ashurbeyli. La course aux demandes de naturalisation a été ouverte et 500 000 Terriens se sont déjà manifestés pour un futur déménagement au delà de la stratosphère. Initialement limité à 100 000 participants, ce projet a été étendu à plus d’un million. Plus de 217 000 personnes ont vu leur candidature validée.

Le jour de la fête nationale de cette nouvelle nation a été arrêté au 18 juin et est appelé « Unified Voting Day ». Les futurs membres du parlement extra-terrestre sont désormais appelés à voter la Constitution, le drapeau et l’hymne national.

Cependant, les Asgardiens ne seront pas mis en orbite demain. En effet, la première étape de leur existence en tant que citoyens de l’espace est un transfert de données informatiques qui se fera sur un satellite-serveur qui sera opérationnel cet automne, baptisé Asgardia-1. Jeffrey Manber, à la tête de la société NanoRacks, qui a conçu cet objet spatial, a déclaré au cours d’une conférence de presse qu’il aura « la forme d’un petit cube mesurant 10cm de côté » et qu’il « pèsera un kilo ».

Après avoir accepté la Constitution, les citoyens sont amenés à envoyer leurs données, qui seront stockées dans l’espace. La date du décollage des Asgardiens n’a pas encore été révélée, ni l’endroit où ils seront situés.

Voici la vidéo de la conférence de presse du 13 juin :

-via-