Axl Rose défend son droit de parler politique sur Twitter

Publié le 7 juillet 2020 à 12:59
Iris Mazzacurati Par Iris Mazzacurati
Rédacteur

Axl Rose revendique son droit de parler de politique sur Twitlonger.

Le chanteur des Guns n’ Roses n’a jamais caché son aversion envers la politique du président américain, Donald Trump. Aujourd’hui, il enfonce le clou dans une tribune publiée sur Twitlonger, Twitter version XL.

Axl Rose y défend son droit à s’exprimer sur des questions politiques, expliquant qu’il se sentait obligé de réagir face à l’irresponsabilité de cette administration.

« Mon dédain pour l’administration actuelle, ce que je perçois comme une menace pour la démocratie, n’est pas un secret. Je ne suis pas très actif sur les réseaux sociaux, et donc j’apprécie quand certains s’intéressent à ce que je publie. Je me moque de savoir combien j’ai de followers ou de retweets, etc. Mes postes ne concernent que la politique ou les questions de société, pas ma personne. Ils parlent des problèmes.

En général, mes publications concernant l’actualité, la politique ou les questions sociales sont le reflet d’un sentiment d’indignation, de l’obligation et de la responsabilité de devoir parler lorsque je pense que me taire m’en rendrait complice (bien loin d’un désir d’attention ou d’auto-promotion.)

« Je ne suis personne, juste un citoyen qui, comme tout le monde, a mes propres opinions et convictions chevillées au cœur. Finalement, je veux ce qu’il y a de mieux, pas seulement pour mon pays, mais aussi pour l’humanité, la faune, l’environnement et les autres, contrairement à la droite, la gauche ou tout autre bord, voire le fascisme…  avec lesquels, au moins, dans ce pays on a le droit de ne pas être d’accord.

Donc moi, quand je vois quelqu’un de cette administration par exemple, ou dans les médias, dans le divertissement ou qui que ce soit qui dit ou fait quelque chose qui, à mon avis, soutient ou nourrit l’irresponsabilité de cette administration, ou les différents problèmes engendrés par le gouvernement ou les forces de l’ordre, je peux exprimer mon opinion.

Cette réponse peut être forte ou considérée par certains comme obscène ou immature. Ca arrive.  »

Axl Rose a, à plusieurs reprises, utilisé les réseaux sociaux pour critiquer Donald Trump, son administration et sa politique :

Le 3 juillet, il appelait le chirurgien général des États-Unis, Jerome Adams, à démissionner après qu’il eut refusé de répondre par « oui » ou « non », lorsqu’on lui a demandé s’il déconseillait aux gens d’assister à de grands rassemblements lors du week-end de la fête nationale américaine, le 4 juillet.

En mai dernier, Axl avait qualifié le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, de « connard ». Et en novembre 2016, le chanteur de Guns n’ Roses  avait clamé sa réprobation sur Twitter quant à l’élection du président Donald Trump. Un mois plus tard, lors d’un concert à Mexico, il invitait les fans de Guns n’ Roses a exploser une piñata géante à l’image de Donald à Trump.

Enfin, en janvier 2018, Axl dit de l’administration Trump qu’elle était «le maître étalon de la honte».

Commentaires