U2

U2

U2 est un groupe irlandais de rock formé en 1976 à Dublin.

U2 est entré dans les années 80 en obscur groupe alternatif, pour devenir 20 ans plus tard un des groupes de rock les plus connus au monde. Les rockeurs irlandais, à l’origine influencés par l’énergie brute du punk, se sont très vite distingués du mouvement post-punk grâce à leur son caractéristique. Les guitares chargées en réverb de Dave « the Edge » Evans et le chant sensuel de Paul « Bono » Hewson sont le passeport de U2. Sans oublier des textes engagés socialement, spirituellement, à l’urgence ouvertement sensible. U2 fuit l’ironie ou les accents édulcorés de l’électronique, typiques des années 80. Le groupe, droit dans ses bottes, est soutenu par une popularité massive, mais conserve toujours l’image d’un groupe impliqué et novateur dans ses actions.

Les membres du groupe commencent à répéter ensemble alors qu’ils sont étudiants au Dublin’s Mount Temple High School. Au départ, aucun d’entre eux n’est vraiment au point techniquement, et c’est sans doute ce qui les pousse à développer leur inventivité. Les musiciens débutants trouvent pourtant rapidement un public de plus en plus nombreux en Irlande, et même un manager, Paul McGuinness (qui l’est toujours aujourd’hui). Ils enregistrent en indépendants avant de signer chez Island Records en 1980.

Le premier album de U2, Boy, est produit par Steve Lillywhite la même année. Le groupe y explore avec gravité les craintes et les espoirs adolescents, rejetant la suffisance nihiliste du punk ou du hard rock. Bono, l’auteur des textes, est chrétien pratiquant, tout comme Edge et Mullen, et sur le deuxième album, October (1981), les textes foisonnent d’images relatives à leur foi. Les singles I Will Follow puis Gloria seront diffusés aux Etats-Unis, et le groupe tourne dans les clubs américains, qu’ils habitent de leurs performances live incendiaires.

U2 s’implique davantage sur la voie de l’engagement politique avec War en 1983(sur lequel ils évoquent le thème des événements en Irlande du Nord sur Sunday, Bloody Sunday, par exemple). Le single suivant, New Year’s Day, est numéro 11 en Angleterre et 53 aux Etats-Unis, tandis que War grimpe dans les charts anglais pour atteindre la 12e place. Le groupe sort aussi un EP live, Under a Blood Red Sky, enregistré au Red Rock Amphiteatre au Colorado lors de la tournée de 1983.

L’album studio qui suit, The Unforgettable Fire, est le premier d’une série de collaborations fructueuses avec les producteurs Brian Eno et Daniel Lanois. Pour la première fois, un single de U2 entre dans le Top 40 américain, avec l’hommage à Martin Luther King, Pride (In the Name of Love). L’album est classé 12e, et les irlandais remplissent les salles autour du monde. Le magazine Rolling Stones sacre U2 Groupe de la Décennie, et les irlandais font une apparition historique au Live Aid. L’année suivante, le groupe retrouve Sting, Peter Gabriel, Lou Reed, entre autres, pour le Conspiracy Hope Tour, au profit d’Amnesty International. Les U2 multiplieront ce type d’actions tout au long de leur carrière.

U2 pénètre la sphère de la pop en 1987 avec The Joshua Tree, qui explose les charts cette année-là, notamment avec les singles With or Without You, I Still Haven’t Found What I’m Looking For, ou Where the Streets Have No Name. Cet album reçoit le Grammy Award de l’Album de l’Année, et celui du Meilleur Concert Rock. En 1988, la tournée mondiale de U2 est un triomphe. Elle est suivie de Rattle and Hum, un double album sur lequel figurent aussi bien des titres en live que des nouvelles chansons. L’album, comme le documentaire qui l’accompagne, reçoit une critique mitigée. Il atteint quand même la première place des charts, et le single Desire (1988) est classé 3e.

L’album suivant, Achtung Baby, soulève une vague d’enthousiasme chez les critiques, et se classe lui aussi premier. On assiste, sur ce disque, à un virage du groupe : textures plus métalliques, rythmes funks, et un certain désenchantement qui s’est immiscé dans les textes. Bono en dira à l’époque que cet album est celui de « quatre hommes qui fendent à la hache le Joshua Tree ».

En 1992, le groupe embarque pour l’extravagant Zoo TV Tour. Bono créée deux personnages : Fly, tout en cuir et lunettes de soleil, et le démoniaque MacPhisto, qui apparaissent lors des rappels et, dans le cas de Fly, dans la presse.

En 1993, alors que la tournée s’achève, le groupe rentre à nouveau en studio pour Zoropa, un album plus excentrique, éthylique et électronique. Si l’album est numéro un, il ne comporte qu’un seul single, au succès tout relatif, Stay (Faraway, So Close). On note tout de même la présence de Johnny Cash sur le titre The Wanderer. En 1993, le groupe renouvelle son contrat avec Island, qu’on estime à 170 millions de dollars.

Toujours dans une mouvance électronique, le groupe sort Pop en 1997. Il est immédiatement numéro 1 des ventes dans 27 pays, y compris aux Etats-Unis, avec les singles Discotheque et Staring at the Sun. U2 reprend alors la route d’une folle tournée, le PopMart Tour, entre 1997 et 1998, encore plus grandiose et spectaculaire que la précédente. Le groupe sort ensuite un best of, avec, en plus, une version remixée de The Sweetest Things (à l’origine face B de Where the Streets Have No Name), qui sort en single.

Bono renoue avec l’activisme politique en 1999, avec en ligne de mire la lutte contre la pauvreté dans le monde. Il rencontre le président américain Bill Clinton et le premier ministre britannique Tony Blair, mais aussi le pape, pour tenter de convaincre les responsables d’annuler la dette du Tiers-monde pour le nouveau millénaire. Il co-écrit aussi un titre avec Wyclef Jean des Fugees, au profit de la Wyclef Jean Foundation et des actions de secours aux populations du Kosovo.

Après une collaboration de Bono au film The Million Dollar Hotel en tant que co-producteur, co-scénariste et co-auteur de la bande originale, U2 sort un nouvel album en 2000, All That You Can’t Leave Behind, avec pour single Beautiful Day, et reçoit le Grammy Award du Meilleur Disque.

Un nouveau best-of de U2 sort en 2002, retraçant la carrière du groupe des années 90 à All That You Can’t Leave Behind, avec pour single, Electrical Storm, qui connaîtra au succès limité. How to Dismantle an Atomic Bomb sort fin 2004, et une fois de plus, l’album est propulsé en tête des ventes des sa sortie.

En 2005, le groupe est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame par Bruce Springsteen, L’année suivante, le coffret U218 : Singles réunit l’intégralité des singles du groupe. Alors que U2 travaille en studio sur un nouvel album, Eno et Lanois sortent U2 3D, captation du Vertigo Tour en 2005.

No Line On the Horizon, le dernier album en date du groupe, sort en 2009. Selon le Billboard, le 360° Tour qui le suit arrive en tête des tournées les plus rentables de l’année 2009 aux Etats-Unis.

Le groupe a annoncé la sortie d’un Songs of Ascent pour 2010.

(Source :

Discographie

Actualités

U2 sur Twitter

Vidéos