The Avener

The Avener

Après le succès mondial du premier titre Fade Out Lines (2015), consulté plus de 10 millions de fois sur YouTube et classé numéro 1 dans presque 20 pays, l’auteur-compositeur et interprète niçois The Avener s’impose comme artiste innovant au sein du paysage électro-pop français.

Né à Nice en 1987, Tristan Casara intègre très jeune une école de musique au sein de laquelle il reçoit une formation classique. Il passe la porte du conservatoire à 11 ans et se lance dans la composition. Adolescent, il découvre la musique électronique, achète des platines et se produit dans divers clubs locaux tout en intégrant une faculté de droit. Une dizaine d’années s’écoulent ensuite comme DJ et producteur entre Nice et Paris, pendant lesquelles Tristan Casara, devenu The Avener, peine à trouver sa place au sein d’un marché qu’il juge trop cloisonné.

Janvier 2014, The Avener, « palfrenier du roi » en anglais, sort Fade Out Lines, un remix d’un titre de Phoebe Killder & The Short Straws qui lui permet d’acquérir la reconnaissance de ses pairs et du public à l’international. Son premier titre, classé n°1 un peu partout en Europe, l’artiste le définit comme étant : « Un blues avec des influences jazz, funk et des instruments électroniques. Il y a des sentiments, de l’émotion, de la nostalgie, et en même temps beaucoup d’energie ».

En 2015, The Avener publie son premier album, The Wanderings Of The Avener, trait d’union entre le chant et la deep house. Le disque comprend à la fois des remix, des voies samplées, des reconstructions de morceaux et compositions originales. De nombreuses influences se côtoient dans ce premier opus, à la fois jazz, rock, blues, marqué par le désir de s’affranchir des tendances French House et techno-house que l’on retrouve aujourd’hui dans le milieu de l’électronique.

Grand admirateur du groupe suédois Kadebostany, du bluesman John Lee Hoker, du chanteur Adam Cohen ou encore de Sixto Rodriguez, The Avener s’efforce de les réhabiliter sur son premier album. Sont par exemple revisités les morceaux Hate Street Dialogue, du chanteur folk des années 70 Sixto Rodriguez, ou encore It Serves You Right To Suffer, de John Lee Hooker, mélange de blues et deep house.

A l’été 2015, The Avener se produit en France à l’occasion du Main Square Festival (Arras), ainsi qu’aux Artefacs (Strasbourg), Kolorz (Alsace) ou encore au Festival Solidays (Paris).

A la rentrée 2015 sort Stolen Car, morceau produit par The Avener, figurant sur l’album Sacred Love de Mylene Farmer et Sting.

The Avener multiplie les collaborations en tout genres. Pour la rentrée 2015, il signe le nouveau générique du Grand Journal de Canal +, morceau que l’on retrouve sur la réédition de son premier album publié à l’automne.

En soutient aux sinistrés des intempéries qui ont ravagé la côte d’Azur début octobre, The Avener a assuré un concert solidaire à Nice, sa ville natale, au côté du DJ Feder.

En novembre 2015, The Avener se produit sur la tournée française Flash Deep, qui réunit la nouvelle vague deep house française, aux côtés de Joris Delacroix, Synapson, et Feder.

L’édition limitée de The Wanderings of the Avener, nommé disque de platine, sort le 6 novembre.

Discographie

Actualités

Commentaires