Mickey 3D

Mickey 3D

Mickey 3D est un groupe de rock français crée en 1996. Désormais seul maître à bord depuis 2009, l’auteur-compositeur et interprète Mickäel Furnon annonce son grand retour sur scène et sur disque au printemps 2016 avec Sebolavy, un premier album solo aux allures de renaissance.

C’est autour de la personnalité de l’auteur, compositeur, chanteur et guitariste Mickaël Furnon que les stéphanois de Mickey 3D, groupe à géométrie variable, s’inscrivent dans la tradition du rock à la française dans les années 2000. Les textes à l’ironie percutante ou à la tendresse poétique valent aux Mickey une place méritée, juste entre Noir Désir et Mossiec.

Mickaël Furnon évolue d’abord au sein d’un premier groupe, 3Dk. Amateur de rock, bercé par la new wave des Cure, mais aussi tenté par les expériences punk, l’auteur, compositeur, chanteur et guitariste Furnon enregistre en parallèle de la formation ses premières démos en solo. Il les publie alors sous le pseudonyme de Mickey 3D. En 1997, il est rejoint par Aurélien Joanin, des NopoJam, eux aussi originaires de Saint-Etienne. Aurélien apporte aux compositions de Mickey, puisque c’est le surnom du jeune homme, ses compétences de bassiste et de batteur.

Le duo signe avec un label local qui produira son premier album, Mistigri Torture, en 1999. Le ton est humoristique, et malgré des moyens modestes, le disque présage déjà du potentiel des Mickey 3D.

Le groupe se fait rapidement un nom sur la scène stéphanoise, jusqu’à ce que les gars de Louise Attaque en découvrent l’énergie et le ton si particulier. Gaétan Roussel et sa bande proposent alors aux jeunes stéphanois de jouer en première partie de leurs concerts. Une opportunité de taille, si on se souvient de la popularité des Louise qui venait d’exploser. A la même époque, les deux Mickey font donc appel à Grégory Romestein à la basse pour la scène, et leurs prestations les amèneront à signer avec Virgin.

Coup de projecteur sur Mickey 3D, donc : Virgin réédite Mistigri Torture en 2000, y ajoutant de nouvelles compositions, dont le single La France a peur. La deuxième version de Mistigri laisse moins de place à l’humour qui caractérisait la première, les titres sont plus noirs, et s’inspirant notamment de l’actualité sociale, à l’image du single cynique et percutant. La première tournée nationale de Mickey 3D confirme bien leur place sur la scène française, entre Noir Désir et Miossec.

Le groupe sort un deuxième album, La trêve, avec les singles Tu dis mais ne sais pas et Jeudi pop pop en 2001. Ils sont accompagnés par l’organiste et accordéoniste Najah El-Mahmoud.
Mickaël Furnon, dont les talents d’auteur et de compositeur sont encore confirmés par cet album, se voit proposer une collaboration avec Hubert-Félix Thiéfaine qui feront appel à sa plume et à ses talents de compositeur.

Le succès de J’ai demandé à la Lune, les premières parties de la tournée du retour de Renaud, propulsent Mickey 3D devant un public de plus en plus nombreux. Leur troisième album, Tu vas pas mourir de rire, s’écoulera à 350.000 exemplaires en 2002, avec notamment les singles Respire ou La fin des haricots. Le groupe achène sa tournée en 2004 par une date au pays, qui donnera lieu à un Live à Saint-Etienne, qui sort dans l’année avec le single Johnny Rep.

Mickaël Furnon renoue avec son style original, moins acide et sombre que comique, sur l’album Matador, sorti en 2005. Bien sûr, le rire est jaune, car le groupe reste fidèle à sa vocation première, à savoir « faire prendre conscience en n’oubliant pas de faire ricaner». Et le public l’a bien compris, puisque l’album sera, comme le précédent, disque d’or.

Et quand l’emploi du temps de Mickey 3D le permet, Furnon joue toujours au sein de NopaJam, avec qui il sortira l’album Glamour en 2005.

En 2007, on découvre Mickaël en solo. Mick est tout seul, le bien nommé, sort l’album Les Chansons Perdues, toujours rock mais plus personnel, avec le single La clef des champs.

Si à l’époque l’incertitude était totale quant au devenir des Mickey 3D, le groupe revient en 2009 avec La grande évasion. Sans préméditation, le chanteur a simplement fait appel à sa bande de copains, qui vient jouer sur ses chansons, avant de réaliser, une fois le travail accompli, qu’il s’agissait bel et bien du retour de Mickey 3D. On en retrouve l’humour touchant, comme sur le single Méfie-toi l’escargot, mais aussi le thème de l’enfance, de la poésie, sans oublier, entre les lignes, l’acidité qui pique parfois les mots de Furnon, au service de messages qui restent engagés. Parmi les musiciens qui entourent Mickaël Furnon, aux cuivres, guitares, ou percussions, on retrouvera sur scène, en tournée, Manu Ventre.

Après des années de silence, Mickaël Furnon sonne l’heure de la reconquête, celle d’un public qui ne l’avait pas totalement oublié. Six ans de retraite en pleine campagne ont été nécessaires afin de se replonger dans l’écriture et la composition. Un acharnement dont Mickey 3D n’en retire que du positif, comme en témoigne le titre optimiste de son premier album studio, Sebolavy, disponible depuis le 1er avril 2016.

Discographie

Actualités

Mickey 3D sur Twitter

Vidéos