Ménélik

Ménélik

Ménélik, de son vrai nom Albert Tjamag, est un rappeur français qui a connu un grand succès en France dans les années 90. Sa rencontre avec MC Solaar est déterminante pour le lancement de sa carrière, à son apogée en 1995 avec la sortie de son premier album, Phénoménélik, écoulé à 90 000 exemplaires. Sacré meilleur artiste masculin aux Victoires de la musique 1996, il dit bye bye à la scène au milieu des années 2000 et exerce aujourd’hui le métier de directeur artistique sur diverses productions à destination des pays d’Afrique via le Labeau TV.

Né en 1970 à Yaoundé (Cameroun), il émigre en France à l’âge de neuf ans et s’installe avec sa famille à Bobigny. Après le bac, il poursuit des études de droit et se lance dans l’écriture. Il compose alors Tu es le leader, en hommage à Malcolm X. En 1990, il rencontre sur les bancs de l’Université Paris VIII Claude M’barali, futur MC Solaar, qui sort un an plus tard le titre Bouge de là. Liés d’une passion commune pour le rap et le hip-hop, ils participent ensemble à une émission de télévision italienne aux côtés d’autres rappeurs.

MC Solaar l’introduit ensuite à son ami et producteur Jimmy Jay, champion de France de DJ DMC. La première composition de Ménélik, Un petit rien de jazz, figure alors sur la compilation Les cool sessions de Jimmy Jay en 1993.

Il ne se passera pas plus d’un an avant que les les propositions de collaboration n’affluent pour Ménélik, qui en 1994, écrit pour le groupe anglais de Brighton RPM la chanson Sorti des ombres puis collabore avec le groupe japonais Silent Poets sur la chanson Words and Silence.

Le grand public le découvre ensuite en 1995 avec la chanson Quelle aventure, qu’il enregistre aux cotés du groupe allemand No Sé. Succès retentissant pour ce titre qui lance la carrière musicale de Ménélik.

Pour son premier album, Ménélik signe la totalité de ses textes et fait confiance aux mains experts de Jimmy Jay ainsi qu’à deux autres programmateurs pour la composition, Logistik des Sages Poètes de la rue et DJ Seeq, âme musicale du rappeur Soon E MC. Au printemps 95, Ménélik rejoint MC Solaar sur sa tournée.

L’album Phénoménélik sort en juillet 1995 chez Jimmy Jay Records qui le place en licence chez S.M.A.L.L, label de Sony Music. L’album phénomène est encensé par la critique, doublé d’un succès commercial, avec les tubes Tout baigne et Quelle aventure.

Entrée en matière concluante pour Ménélik qui part en tournée en Afrique de l’Ouest dans plus de dix pays, ainsi qu’en Europe, aux Etats-Unis et au Canada. En 1996, il est récompensé par une Victoire de la musique dans la catégorie « révélation masculine de l’année ».

Son deuxième album, Je me souviens, enregistré à Paris et mixé au studio Morin Heights à Montréal, sort en 1997. L’album peine à décoller jusqu’à ce que Thierry Chassagne, directeur marketing de S.M.A.L.L, décide de faire remixer le titre Bye bye par Lone et Joe (guitariste des Fugees). Le single sort en juin 1997 et reste l’un des plus gros succès du rappeur, certifié disque de platine avec 750 000 exemplaires vendus puis disque d’or. De nombreuses personnalités figurent sur ce clip, telles que Mouss Diouf, Bambi Cruz, MC Solaar, Julia Chanel, K-Mel, Charlie Nestor alias Charlie, ou encore Pascal Nouma.

Touche-à-tout, Ménélik monte une boîte de production indépendante – KAZ par KAZ – destinée à la promotion de jeunes talents. Il enregistre la bande originale de « Ma 6T Va Craquer » avant de compter parmi les producteurs de 11mn30 contre les lois racistes, un titre au profit de l’association MIB (Mouvement de l’immigration et des banlieues) aux côtés de 15 autres artistes de la scène hip-hop française tels que Assassin, Fabe, Akhenaton de IAM..

En 2000, sort un 3e opus intitulé OQP, qui comprend une reprise d’un titre de Charles Aznavour. L’entente au sein de l’équipe artistique se faisant de plus en plus difficile, Ménélik se retrouve alors sans maison de disque. Après un 3e album au succès mitigé, le rappeur sort tout de même deux autres albums, successivement E-Pop attitude en 2001 et MNLK Project en 2008, qui marque le retour de Ménélik – rebaptisé MNLK – à la musique après 5 ans d’absence.

En parallèle, Ménélik se passionne pour la mode et le motion design. En 2004, il lance « Cuz Golf » une ligne de vêtement pour les golfeurs.

Depuis 2012, l’ancien rappeur s’est reconverti dans la production audiovisuelle à destination des pays d’Afrique francophone via le Labeau.TV.

Discographie

Commentaires

Ménélik sur Twitter

Vidéos