Joseph Arthur

Joseph Arthur

Joseph Arthur est un chanteur de pop-rock américain, également reconnu pour ses qualités d’artiste peintre. Repéré par Lou Reed et Peter Gabriel en 1996, l’artiste compte aujourd’hui une quinzaine d’albums studio à son actif. Il est à l’origine de nombreuses formations, parmi lesquelles The Lonely Astronauts ou encore le super-groupe Fistful Mercy qu’il fonde aux côtés de Ben Harper en 2010. Un an après la publication de l’album Days of Surrender, il ajoute une nouvelle pièce à sa discographie florissante à l’été 2016 avec The Family, publié chez Real World Records.

«Depuis longtemps, Joseph Arthur perturbe et bouleverse les normes. Il est probablement le musicien le plus talentueux de ces vingt dernières années aux Etats-Unis », Huffington Post.

Joseph Arthur né en 1971 dans l’Ohio. Il se passionne très tôt pour la musique et ce qu’elle peut engendrer comme émotions et sensations. Des leçons de piano entamées dès l’enfance, Joseph Arthur s’attelle ensuite à la basse et à la guitare.

Au lycée, il rejoint le groupe de blues-rock Frankie Starr anD the Chill Factor en tant que bassiste. Fraîchement diplômé, il part avec son groupe pour Atlanta où il cumule les petits boulots. Le soir, il écume les bars de la ville tout en écrivant ses propres compositions.

En 1991, Frankie Starr AnD the Chill Factor se dissout. Cinq ans plus tard, Joseph Arthur enregistre un maxi, Cut AnD Blind, à mi-chemin entre le rock et la folk, signé sur un label monté pour l’occasion, Sell My Soup Records. Par un heureux hasard, le disque tombe entre les mains de Peter Gabriel, ancien chanteur du groupe Genesis, qui l’engage dans son propre label, REAL World Records.

Sous la houlette du producteur Markus Dravs (Brian Eno, Björk, Arcade Fire), Joseph enregistre son premier album baptisé Big City Secrets (1997). L’album est très bien reçu en France où l’on vante les qualités d’écriture de l’artiste, grâce à des chansons comme Mercedes.

En 1999, le maxi Vacancy est récompensé du prix « Best Recording Package » pour l’esthétisme de sa pochette aux Grammy Awards de 1999.

Joseph Arthur sort son deuxième album, Come to Where I’m From, en 2000. Ce nouvel opus délivre une folk sombre et mélancolique aux accents pop psychédélique façon 70’s. Une patte qui devient habituelle chez Joseph Arthur. Extrait de cet album, le morceau In the Sun qui sera repris par le chanteur Michael Stipe du groupe R.E.M ainsi que Chris Martin de Coldplay.

Adepte du format court des maxis, le chanteur lance une série de quatre nouveaux disques qu’il regroupe au sein de la collection Junkyard Hearts, chacun personnalisé d’une peinture différente de l’artiste.

En référence à Bob Marley, son troisième album intitulé Redemption’s Son, paraît en 2002. Plus lumineux que les précédents, l’une des chansons de l’album (Honey anD the Moon) est utilisée comme bande annonce de la série américaine Newport Beach.

Dans le même temps, le prolifique artiste fonde un groupe de punk, Holding the Void, où il officie en tant que chanteur et guitariste, accompagné du bassiste Pat Sansone et du batteur AnD Rene Lopez.

En 2006, Joseph Arthur quitte le label de Peter Gabriel, REAL World Records, pour monter son propre label : Lonely Astronaut Records. Parallèlement, l’artiste touche-à-tout expose ses peintures à la Vertigo Gallery de Londres et sort l’album-concept We Almost Made It, regroupant les dessins de l’artiste et une bande son instrumentale intitulée The Invisible Parade.

Son cinquième album, Nuclear Daydrea, sort en septembre 2006 chez Lonely Astronaut Records. Un album folk américain dans sa plus pure tradition.

Parallèlement à la création de son label, Joseph forme un groupe du même nom : Joseph Arthur and the Lonely Astronauts. Il réunit Kraig Jarret Johnson (guitare et claviers), Jennifer Turner (chœurs et guitare), Sybil Buck (choeur et basse), Greg Wieczorek (batterie) et de façon ponctuelle l’organiste Garth Hudson. Après une première tournée, le groupe enregistre son premier album, Let’s Just Be, qui sort en 2007.

La même année, Joseph Arthur ouvre une galerie d’art contemporain à Brooklyn nommée le Museum of Modern Arthur, afin de promouvoir une interaction multi-disciplinaire, regroupant les innovations de la peinture, musique, poésie, performance et arts visuels.

À l’été 2007, il sera le premier résident du Festival Jazz de Montréal en donnant 10 concerts, 10 soirs d’affilée. Chaque soir, il peint une toile offerte à la vente en fin de spectacle.

Stakhanoviste, Joseph Arthur poursuit son odyssée musicale en sortant successivement quatre maxis en 2008 : Could We Survive, Crazy Rain, Vagabond Skies et Foreign Girls en guise de prélude à un septième album baptisé Temporary People (2008).

En 2011 et 2012, Joseph Arthur sort de nouveaux album, successivement The Graduation Ceremony et Redemption City, qu’il diffuse gratuitement sur son site. Le succès n’est malheureusement pas à la hauteur des attentes, ce qui ne l’empêche pas de sortir en septembre 2013 l’album autobiographique The Ballad of Boogie Christ, qu’il présente dans le Tonight show de Jay Leno.

Depuis février 2011, Joseph joue également aux côtés de Ben Harper et Dhani Harrison au sein du super-groupe de rock Fistful of Mercy.

Attristé par la mort de Lou Reed en octobre 2013, son premier mentor, il lui rendra hommage via l’album de reprises, Lou, en mai 2014.

En 2015, l’un des plus grands songwriters de sa génération sort un treizième album studio intitulé Days of Surrender, qui précède la sortie de The Family, cinquième album signé chez Real World Records.

Mixé et masterisé par Tchad Blake, avec qui l’artiste a collaboré sur les morceaux Honey and the Moon et In the Sun, Joseph Arthur présentera son album pour la première fois à l’occasion d’une prochaine tournée européenne qui débutera à l’été 2016.

Discographie

Actualités