Jain

Jain

Jain est une auteur-compositrice et interprète francophone. De Toulouse à Abou Dhabi, en passant par le Congo et Dubaï, ses voyages aux quatre coins du globe ont influencé la création d’un univers musical transgenre, naviguant entre jazz, pop, électro ou encore reggae. Porté par le succès du single Come, son premier album intitulé Zanaka sort le 6 novembre 2015. 

Jain attrape le virus de la musique très jeune. Vivant au rythme des impératifs professionnels de son père, elle parcourt le monde dès son plus jeune âge. Elle apprend la batterie à Pau, les percussions arabes au Moyen-Orient et s’initie à la programmation musicale au Congo aux côtés de Monsieur Flash. C’est à Pointe Noire, à l’extrême sud du pays, qu’elle découvre alors véritablement la musique, les percussions et rythmes. Elle y compose ses premières maquettes qu’elle publie sur son compte My Space.

Elle est ensuite repérée par Dready, son manager actuel, ainsi que le chanteur et compositeur français Yodelice qui l’invite à venir le rencontrer à Paris. Séduit par son univers artistique, Yodelice lui propose de travailler ensemble et l’invite sur sa tournée. En 2013, ils apparaissent à l’émission Taratata et livrent une reprise en duo de Redemption Song. Cette première année d’initiations et de découvertes se termine au Zenith pour la dernière date de la tournée, où elle déploie un nouveau concept combinant machines, looper et guitare acoustique.

En 2015, Yodelice collabore à la réalisation de son premier EP qui s’intitule Hope, sur lequel figure le titre Come, largement diffusé sur les ondes.

Son premier album, Zanaka (« enfant » en malgache), baptisé en hommage à sa mère métisse franco-malgache, sort le 6 novembre 2015. En février 2016, l’album écoulé à plus de 50 000 exemplaires est certifié disque d’or puis nommé aux Victoires de la Musique 2016 dans la catégorie « album révélation ».

Dans ce premier album, Jain rend hommage à ses origines et à son enfance, notamment à travers la chanson Makeba, clin d’œil à l’artiste africaine Miriam Makeba qu’elle avait l’habitude d’écouter étant petite.

Jain possède un catalogue de références bien fourni : du hip-hop d’Asap Rocky, Tupac à la soul d’Otis Redding en passant par les Beatles, Radiohead sans oublier la musique africaine avec des artistes comme Oumou Sangaré ou encore Salif Keita.

Sur scène, Jain soigne l’esthétique de son album à travers son apparence, décors et chorégraphie. Toujours vêtue d’une petite robe noire col claudine, elle adopte un côté strict et décalé aux antipodes de sa musique, particulièrement lumineuse et dansante.

Discographie

Actualités

Commentaires