Fat White Family

Fat White Family

The Fat White Family est un groupe de punk-rock originaire de Brixton (Londres). Envers et contre tous, la poésie brutale de la grosse famille blanche débarque au sein d’un premier EP intitulé Fat White Family/Taman Shud en 2013. Après un premier album intitulé Champagne Holocaust, le groupe marque son retour sur disque en janvier 2016 avec Songs For Our Mothers via leur label Without Consent.

Âmes sensibles s’abstenir. Impétueux et dissent, The Fat White Family n’a cessé de repousser les limites de la bienséance depuis leur formation en 2011. Avec eux, la célèbre maxime de Ian Dury – Sex, drugs & rock’n’roll – est suivie au pied de la lettre.

Composé de Lias Saudi (chant), Saul Adamczewski (guitare), Adam J Harmer (guitare), Nathan Saudi (organiste), Jack Everett (batteur) et Joseph Pancucci (basse), cette grande famille décomposée et déjantée ravive l’esprit d’un punk hardcore primitif aux textes politiquement incorrects. L’un des gang les plus intenables du South London se fera même congédié des premières parties de Franz Ferdinand pour des problèmes d’éthiques.

Sur fond de dérives psychédéliques, de country lo-fi ou de rock garage, leur premier album un peu trash, Champagne Holocaust, sort à l’été 2013. À l’époque, ce premier long-format attire l’attention du magazine anglais NME. Après plusieurs passages agités en France à la Route du Rock, Rock en Seine 2014 ou encore aux Inrocks Philipps 2015, le sextet anglais livre la version deluxe de leur premier album, contenant des démos, versions rares et versions live.

Leur deuxième album, Songs For Our Mothers, sort en France le 22 janvier 2016. Emmené par le perturbant single Whitest Boy On The Beach, cet album se veut plus psychédélique, loin de l’esprit garage rock des débuts, oscillant entre humour et sauvagerie, beauté et laideur.

Discographie

Actualités

Commentaires

Fat White Family sur Twitter

Vidéos