14 mars 2009 – Mort d’Alain Bashung

Publié le 14 mars 2012 à 12:48
Melodie Ravasi Par Melodie Ravasi
Rédactrice

bashungVoilà déjà 3 ans jour pour jour, que le grand Alain Bashung nous a quittés. C’est un 14 mars 2009 que la figure du rock français s’est éteinte d’un cancer du poumon, à l’âge de 61 ans.

Né d’une mère bretonne et d’un père algérien qu’il n’a jamais connu, Alain Bashung a grandi bercé par la musique. Perfecto, jean moulant et bottes de cow-boy, le futur chanteur est un enfant du rock. Il écoute Elvis Presley, Gene Vincent ou Buddy Holly. C’est donc tout naturellement qu’il incarne plus tard le renouveau du rock français des années 80 avec son tube Gaby, oh Gaby. C’est le déclic qui le lance sous les feux des projecteurs. Deux ans plus tard, en 1981, il défraye à nouveau le rock avec son célèbre Vertige de l’Amour, de l’album Pizza, qui se voit couronné de récompenses. En 1982, il collabore même avec Serge Gainsbourg sur son album Play Blessures. Tout comme lui, il saura charmer aussi bien le grand public que les amateurs éclairés. « Alain appartient à la grande lignée des poètes excentriques et solitaires. Il fait des choses sublimes », a d’ailleurs dit Arthur H.

Juste avant de mourir, Alain Bashung venait d’être couronné de succès aux Victoires de la Musique en février 2009. il est d’ailleurs l’artiste le plus primé de l’histoire de la cérémonie avec un total de 11 trophées. Gaby, Vertige de l’amour, Osez Joséphine, Madame Rêve, Ma petite entreprise, La nuit je mens ou Résidents de la République…autant de tubes qui resteront gravé dans les mémoires collectives. Jusqu’au bout, Alain Bashung aura su marier l’amour du rock avec l’héritage de la chanson française.

http://www.youtube.com/watch?v=tI0Te4oGVgs