Accueil /// News Rock /// Vu sur le Net – A quand les Beatles sur iTunes ?

Vu sur le Net - A quand les Beatles sur iTunes ?

Publié le 10 août 2010 à 17:18

The BeatlesLa veuve de John Lennon prévient les fans des Beatles dans une déclaration à Reuters le 5 août dernier : inutile de « retenir son souffle », les Beatles ne sont pas prêts d’apparaître sur iTunes. Avec Paul McCartney, Ringo Starr et Olivia Harrison (la veuve de George), Yoko Ono dit « tenir bon ».

(Lire l’article de Reuters ici)

Yoko Ono« Steve Jobs (NDLR : le co-fondateur d’Apple) a sa propre idée, c’est un garçon intelligent, déclare Yoko, Il y a juste un élément avec lequel nous ne sommes pas d’accord. Nous tenons bon » (Souce : NME)
Pourtant, en 2008, c’est au label EMI que Paul McCartney reprochait de retarder l’arrivée des Beatles sur iTunes. Même si la musique du groupe n’était pas encore disponible au format digital, « un jour, ça arrivera », prévoyait-il, tout en reconnaissant : « C’est des complications de business, pas avec nous, ni avec iTunes. C’est ceux qui sont entre deux, le label. Ils n’ont toujours pas voulu le faire pour toutes sortes de raisons » (lire l’artice original du NME ici)

Après des années de négociation, EMI insistait bien sur le fait qu’ils faisaient tout leur possible pour trouver une solution qui permette de se sortir de la situation. « Les discussions sont en cours », affirmait alors le label, en ajoutant qu’ils aimeraient beaucoup « que la musique des Beatles soit disponible à la vente au format digital »
Malgré la situation, McCartney admettait que le jeune public ne devrait pas passer à côté de la musique des Beatles « Les Beatles sont encore tellement joués, remarqués et honorés que je ne me plains pas. »

Pourquoi les Beatles ne sont (toujours) pas sur iTunes
(Sur LesInrocks.com)

« Pour les dépositaires du legs des Beatles, […] la mise en ligne des treize albums du groupe ne semble pas être une priorité. Tout juste se sont-ils contenté de donner leur accord pour le développement du jeu vidéo The Beatles Rock Band. Une opération chapeautée par Apple Corps, la société dirigée par les quatre héritiers pour gérer les droits des Beatles.
Mais en réalité, si Apple Corps et la Beatles Family rechignent à délivrer le précieux catalogue au carnivore iTunes et sa maison mère Apple Inc., c’est sûrement parce qu’un vieux conflit pourrit les relations entre les deux pommes.

Apple Corps vs Apple Inc.
Crée en 1968 pour assurer la gestion des droits du groupe, Apple Corps ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée sur le marché d’une entreprise au même nom et au même logo: la pomme. Quand Apple Inc. voit le jour en 1978, Apple Corps monte au créneau et attaque celle qui n’est encore qu’une petite société d’informatique pour « violation de marque commerciale ».
Un accord est scellé en 1981 : Apple Corps accorde à la firme de Steve Jobs le droit d’utiliser le nom Apple et le logo de la pomme contre l’assurance qu’elle ne tentera pas d’investir le marché musical.
A la fin des années 80, Apple Inc. engage le développement d’ordinateurs équipés de lecteurs audio et tente de renégocier l’accord qui le lie à Apple Corps. Sans succès. La société des Beatles engage un nouveau procès. Un accord est alors conclu: Apple Inc. doit verser à sa cousine ennemie près de 27 millions de dollars et s’engage à ne pas développer de CD ou de cassettes pour ses contenus audio.
Apple Inc. lance en 2003 son tout nouveau magasin de musique en ligne, iTunes. Ni une, ni deux, Apple Corps lance un nouveau procès pour rupture d’accord. En 2006, la Haute Cour de justice de Londres, devant laquelle l’affaire a été portée, rend son verdict : l’accord entre les deux parties n’a pas été violé. Pour le tribunal britannique, Apple Inc.ne commercialise pas de musique en son nom mais se fait le relais de contenus musicaux développés par des artistes dont il est toujours fait mention.
L’année 2007 marque un nouvel accord entre les deux sociétés. En échange de 500 millions de dollars versés à Apple Corps, Apple Inc. reçoit le droit de posséder toutes les référence et les logos liés au terme Apple ; la société californienne doit par ailleurs licencier les marques nécessaires à Apple Corps pour la gestion des droits des Beatles.»

Si en 2008 Paul McCartney faisait part de la bonne volonté d’Apple Corps et d’Apple Inc. à travailler ensemble…
«Un an plus tard, en 2009, le quotidien The Telegraph relayait
une incroyable rumeur qui fît frémir de joie les millions de fans des
Beatles: Apple Corps aurait finalement signé un accord avec Tunes. Cet
accord porterait sur la mise en ligne du catalogue des Beatles en
échange d’un chèque de quelques 300 millions de livres (360 millions
d’euros). Une avance correspondant aux ressources que générerait la
vente de contenu labellisé Beatles par Itunes. Mais Apple Corps dément
la rumeur.

La même année, un site américain, BluBeat.com, pris l’initiative de
vendre illégalement
près de 500 titres des Beatles en ligne à 25 cents
l’unité. Mais le site fût rapidement fermé par décision de justice
après une requête d’Apple Corps et d’EMI, la maison de disque qui
partage certains droits des Beatles.

En attendant une issue à cette situation qui dure, les fans des Beatles peuvent toujours se contenter : les albums solos des quatre membres des Beatles, sont, eux, bien en ligne sur iTunes.»

Suivez OÜI FM partout

Commentaires