Vous reprendriez bien un peu de Girls Night ?

Publié le 9 mars 2017 à 14:31
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Quoi de mieux que la Journée international du droit des femmes pour mettre en avant ces femmes qui font la culture, le féminisme, pourrions-nous dire, le monde ? OÜI FM a réquisitionné cinq de ses animatrices, réalisatrices, chroniqueuses ou journalistes pour une Girls Night d’exception. Replay.

« Ne jamais sous estimer de la pouvoir de la schnek ». Marie Lubayalesa donne le ton dès 19h ce mercredi 8 mars. A l’occasion de la Journée internationale du droit des femmes, OÜI FM a réuni cinq de ses animatrices, réalisatrices, chroniqueuses ou journalistes pour trois heures d’ode à la scène féminine, aux initiatives militantes, aux actrices et aux dessinatrices. Une Girls Night d’exception. Replay :

Marjorie Hache et Blondie

« Nous sommes là pour défendre le fun ! » scande Debbie Harry au micro de OÜI FM. Et pas qu’un peu. Pour cette Girls Night, Marjorie Hache a rencontré la chanteuse de Blondie qui revient sur le devant de la scène avec Pollinator, le onzième album studio du groupe, à paraitre le 5 mai. De son côté, Marie Lubayalesa a mis en lumière le travail de la célèbre dessinatrice Pénélope Bagieu, de retour avec le tome 2 de sa BD Les Culottés. La dessinatrice, qui se confie au micro de l’animatrice de Pink Inside, y met en avant des femmes « qui ne font que ce qu’elles veulent » – Sonita, par exemple, une rappeuse afghane et exilée militante ou Nellie, une journaliste d’investigation au XIXe siècle.

Angèle Chatelier de son côté, notre journaliste, a rencontré Stéphane Amiel. Un homme qui  ne travaille qu’avec des femmes : depuis vingt ans, il est à la tête du festival Les Femmes S’en Mêlent, qui ne programme que des artistes féminines. Une scène qui, selon lui, « émerge de plus en plus ».

Musique, oui, mais cinéma aussi. Iris Mazzacurati, la journaliste cinéma de OÜI FM a rencontré Jessica Chastain, à l’affiche de Miss Sloane où elle propose une interprétation époustouflante. L’actrice lui a parlé du sexisme à Hollywood, et de la place des femmes dans le cinéma.

Des femmes dans la culture, et des femmes qui codent

L’association PyLadies, elle, tente de son côté de réunir les plus codeuses et développeuses d’entre nous. Débutantes, ou non. Chaque vendredi, elles sont une dizaine à se réunir à Paris pour créer des bots ou expliquer le HTML. Et pssst : les hommes sont acceptés. Johanna Gabric et Angèle Chatelier sont allées sur le terrain les rencontrer pour cette Girls Night.

Codeuses oui, mais aussi féministes. Un combat qui, selon Eloise Bouton, est devenu « un produit ». Auteure de Confessions d’une ex-Femen, la jeune femme est aussi la première Française à être condamnée pour exhibition sexuelle, depuis 1965. En décembre 2013, elle fait une action seins-nus dans l’église de la Madeleine (Paris) pour contrer les propos anti-avortements. Pour la Girls Night, Eloise Bouton a fait la playlist de sa vie, au micro d’Angèle Chatelier.

Une playlist qui n’était pas en reste durant trois heures, sur OÜI FM : de la nouvelle révélation pop française Fishbach au punk-rock de Peaches, ou encore la voix rocailleuse de Janis Joplin. On vous avez prévenu : « ne jamais sous estimer le pouvoir des schneks ». Vous ne serez pas déçus.