Vous ne le saviez pas, mais Muse, les Rolling Stones et bien d’autres sont allés sur la Lune…

Publié le 17 février 2017 à 11:22
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

…quatre fois.

C’est en tout cas ce que révèle une amusante étude du site de voyage TravelBird, qui a comptabilisé les distances parcourues par 36 artistes mondialement connus lors de leurs tournées respectives.

TravelBird révèle les 36 artistes qui ont le plus voyagé durant leur carrière

©TravelBird

Un top 3 surprenant

Si on pouvait légitimement penser que les vieux de la vieille de la pop music allaient truster les marches du podium, les résultats de l’étude nous démontrent tout-à-fait autre chose : le hollandais Tiësto et l’allemand Paul van Dyk, célèbres artistes de la scène dance ayant entamé leurs carrières au début des années 90, occupent les deux premières places. Ayant respectivement parcouru plus de 2,5 et 2,3 millions de kilomètres, les deux DJ ont fait 62 et près de 58 fois le tour de la Terre, soit les équivalents plus de six fois un voyage jusqu’à la Lune. C’est le vétéran Bob Dylan, dont le compteur démarre en 1959, qui occupe la dernière marche du podium, avec plus de 2,2 millions de kilomètres avalés au cours de sa gargantuesque carrière, l’équivalent de 55 tours du monde et plus de cinq voyages Terre-Lune.

Le rock, musique de voyage

Sur l’ensemble des 36 artistes révélés par TravelBird, OÜI FM relève notamment la présence de Metallica (4ème), Aerosmith (5ème), Muse (6ème), The Rolling Stones (7ème), U2 (8ème), Cyndi Loper (9ème), Radiohead (11ème), Coldplay (12ème), Grateful Dead (13ème), David Bowie (14ème), Pink Floyd (15ème), Alt – J (18ème), Rammstein (23ème), Michael Jackson (28ème), Led Zeppelin (29ème), The Beatles (35ème) et The Smiths (36ème). Et malgré leurs carrières tout aussi stratosphériques, les deux derniers ne sont pas tout-à-fait parvenus à atteindre le satellite de la Terre.

Et comme le rapporte Le Figaro, ce sont bien entendu les Stones de Mick Jagger et Keith Richards qui remportent la bataille face au Fab Four, dont on rappelle tout de même la très courte carrière (de 1960 à 1970, en prenant large), là où leurs adversaires tournent encore et sortent même des disques, à l’image de Blue & Lonesome, leur album de reprises blues paru à la toute fin de l’année 2016.