Une nouvelle application pour acheter et vendre ses vinyles directement sur son téléphone

Publié le 16 mars 2017 à 16:24
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Une start-up a crée une sorte d’Instagram du vinyle. L’idée,  pouvoir vendre et acheter ses vinyles puis interagir avec sa communauté. Problème : Discogs est déjà sur le créneau.

Vous êtes collectionneurs ? Vous aimerez sûrement #Vinyloftheday. La start-up basée à Singapour a développé une application éponyme : a l’instar des images édulcorées et ensoleillées d’Instagram, chacun pourra prendre en photo ses vinyles pour les vendre, et en acheter d’autres – sorte de Tinder du vinyle, disons-le. 

Problème : Discogs propose ce même service depuis 2005 – et dispose de l’un des plus grands marché de disques au monde. Alors, qu’est ce qui change ? A The Vinyl Factory, les créateurs de #Vinyloftheday se sont justifiés : « Nous sommes plutôt un immense marché basé sur une sorte de plate-forme visuelle. Voyez ça comme Instagram, mais avec un bouton « acheter » dans le listing. » L’idée, donc, est de personnaliser plus son profil que sur Discogs. « Notre objectif et notre but ne sont pas tant les accumulations de données et d’informations, que les transactions et les interactions entre les membres de la communauté, d’une manière plus amusante, visuelle et intéressante« , ont-ils ajouté. A terme, les créateurs espèrent pouvoir vendre « des platines, des écouteurs, des haut-parleurs, des amplificateurs, ainsi que des produits en rapport avec la musique. »

Mais les journalistes de Traxmag qui ont testé l’application semblent sceptiques : les utilisateurs sont  – pour le moment – rares.  Puis, dernier hic et pas des moindres : #Vinyloftheday prend une commission de 8% sur vous réussissez votre vente. Affaire à suivre.