Tom DeLonge (Blink 182) reçoit un prix pour son travail sur les Aliens

Publié le 2 mars 2017 à 16:08
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

L’ancien chanteur de Blink 182, Tom DeLonge, a une autre passion que la musique : les ovnis et les Aliens. Au point que l’intéressé quitte le groupe, et devienne le « meilleur chercheur dans le domaine paranormal de l’année » par l’International UFO Congress (Congrès des ovnis). Une question, pour lui, de « sécurité nationale »

Tom DeLonge Source: Tri Vo/Mic

Les Aliens existent. Tom DeLonge, l’ancien chanteur de Blink 182 en est persuadé. Il passe même sa vie à le prouver et a quitté en 2016 le groupe – laissant à sa place Matt Skiba pour l’album California sorti en juillet 2016. Cette année, il a été élu « meilleur chercheur dans le domaine paranormal » par l’International UFO Congress, l’équivalent d’un Congrès des ovnis. Selon lui, la quête des extraterrestres est une question de « sécurité nationale ». Dans une interview, il ajoute : « Lorsque tu t’intéresses à ce type de sujet, ça va plus loin que la simple science et la technologie. Cela englobe la religion et la cosmologie, et ça se rapproche de la politique et de la confidentialité. C’est un voyage assez fascinant ».

Sa passion est loin d’être nouvelle : dès 1999 et l’écriture du titre Alien Exists pour Blink 182, Tom DeLonge co-écrit Sekret Machines Book 1: Chasing Shadows, un roman de science-fiction – pas si imaginé que ça puisqu’il y recense toutes ses trouvailles sur les ovnis. 

En 2015 il va même plus loin : le chanteur accuse le gouvernement américain dans une interview de l’avoir mis sur écoute. Il en saurait trop sur les Aliens. Preuve ou non de cette théorie conspirationniste, Wikileaks a dévoilé l’année dernière des échanges de mails entre Tom DeLonge et John Podesta, alors directeur de campagne d’Hillary Clinton. Mieux, rappelle Konbini, l’organisation de publication de documents confidentiels a prouvé que Tom DeLonge avait des contacts avec des personnes de hauts rangs – du type, le commandant du laboratoire de recherche de l’Air Force. Outre le cosmos et les planètes, DeLonge déclare en 2006 que le gouvernement américain est responsable des attentats du 11 septembre 2001. La faute aux ovnis ? En tout cas, s’il n’est plus chanteur de Blink 182, Tom DeLonge a crée une franchise multimédia, Sekret Machine, dont le but est « d’identifier » les phénomènes volants non-identifiés. Il veut « éduquer les gens aux menaces extraterrestres ». La terre tremble déjà