The Pains of Being Pure at Heart + guests le 16 juin à la Flèche d’Or

Publié le 15 juin 2011 à 12:51

Pias Nites 16/06 The Pain of Being Pure at HeartLa Pias Nites est de retour jeudi 16 juin à la Flèche d’Or avec The Pains of Being Pure at Heart, Hold Your Horses et My Bee’s Garden ! OÜI FM vous offre vos invitations !

The Pains of Being Pure at Heart (Pop / Shoegaze)
Etats-Unis / Pias

C’est en 2009 que déferle la vague Pains of Being Pure at Heart avec la sortie de leur premier album éponyme sur le prestigieux label américain Slumberland. Encensés par la blogosphère (Pitchfork en tête) puis par l’ensemble de la presse musicale, le quatuor new yorkais devient vite la coqueluche des amateurs de pop shoegaze. Influencés autant par le C86 anglais (The Field Mice, The Pastels…) que par l’indie américaine (K Records, Slumberland…), la bande de Kip Berman parvient pourtant à transcender ses ainés et livre un premier album presque parfait. Et une tournée et deux singles plus tard, le succès ne se dément toujours pas !

Hold Your Horses (Pop)
France

« De guitares en violoncelle, de trompette en claviers, le line-up exorbitant de Hold Your Horses! profite de toute l’énergie débordante et communicative de cette fratrie plutôt bohème. Un sourire étrange et accéléré rivé aux lèvres, l’hyperactivité élevée au rang de style de vie, voilà comment ces gars et ces filles ont choisi de vivre – à cent à l’heure et sans se retourner » Magic

My Bee’s Garden (Pop/Shoegaze)
France / Kitchen Music

« Certaines jeunes demoiselles réveillent les Fantômes de leur Spleen poignant. La Parisienne Melody Prochet signe à 23 ans sous le nom de My Bee’s Garden un premier album spectral mais pas glacial, spatial mais poppy. Sur Alison, des bidouillages à la fois electro et zazou nimbent une voix éthérée coquine aux accents Lynchiens d’une Julee Cruise. Sur The Noise it Make, une guitare lancinante un peu crade porte un timbre, qui déjà aérien, s’envole si haut sous les cieux. En dix titres du même acabit hypnotique, Hunt the Sleeper impose My Bee’s Garden comme la reine d’une nouvelle ruche indie pop trop souvent en proie a la paresse soporifique ». Vogue

Pour tenter de gagner vos invitations pour la Pias Nites le 16 juin à la Flèche d’Or, répondez à la question suivante :

Désolé le concours est terminé