Solidays 2013, jour 3 : les dernières ondes

Publié le 2 juillet 2013 à 11:41
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Chamuel s'est mis bien aux Solidays !Dimanche, déjà le dernier jour de cette édition 2013 des Solidays, plutôt riche en émotions. On vous parle de Beady Eye, Tryo, Asaf Avidan et tous les autres !

Avantage de ce dimanche après-midi : la météo est encore plus clémente que la veille ! Et l’ambiance y gagne encore : le public se sent définitivement comme chez lui, et l’hippodrome de Longchamp se transforme en immense village, où les festivaliers profitent du soleil allongés dans l’herbe, attendant tranquillement les premiers concerts pour une ultime journée placée sous le sigle de la musique, et de la bonne !

Le public des Solidays 2013

Avant d’entamer les hostilités sur la scène Paris, l’organisation des Solidays a souhaité rendre hommage aux victimes du SIDA en invitant tout le public à s’allonger le temps de quelques minutes. Et ce ne sont pas moins qu’Antoine De Caunes (futur M. Grand Journal), Marco Prince et Sébastien Folin qui sont montés sur scène pour soutenir cette belle initiative.

Sébastien Folin, Marco Prince et Antoine De Caunes sur la scène Paris

Et c’est Asaf Avidan, très attendu avec sa voix particulière, qui est allé dompter la grande scène Paris avec une élégance rare et un show bien plus mouvementé qu’on aurait pu l’imaginer. Les morceaux les plus connus sont bien là, et sont suivis des tubes qui jonchent son album aux influences blues certaines.

Asaf Avidan en live aux Solidays 2013

Juste après, c’est Tryo qui rentre en scène avec une emphase qu’on leur connaît bien. Les membres sont heureux de jouer, de partager quelque chose avec leur public et ça se voit. Entrée en scène soignée et concert tout en souplesse, on en attendait pas moins.

Tryo en live aux Solidays 2013

Retour à la scène Paris pour aller voir ce qu’a la nouvelle bande de Liam Gallagher dans le ventre : faisant dans le dantesque, Beady Eye a imposé toute l’ampleur de sa brit-pop inspirée à l’ensemble du festival, avec en ouverture un Flick of the Finger monumental, appuyé par sa fameuse partie de cuivre. L’ombre d’Oasis plane sur un concert qui n’en reste pas moins mémorable !

Beady Eye en live aux Solidays 2013

Ne sachant plus où donner de la tête, on décide d’aller voir nos amis de Django Django sur la scène du Dôme. Une pop délurée et ciselée qui aura su convaincre un public assoiffé de nouveautés. Pour le coup, le quatuor anglais aura donné une prestation fraîche et barrée, idéale par le temps qu’il faisait.

Django Django en live aux Solidays

C’est avec un petit pincement au cœur que l’on plie bagage, éreintés mais satisfaits de la musique, du beau temps sur (presque) l’ensemble du festival et d’une ambiance de vacances qui va cruellement nous manquer… Dans la voiture, David Guetta entame son set. Une petite pensée pour le meilleur live de ce week-end qu’on est en train de louper, avant de dire « au revoir » aux Solidays, et surtout, à l’année prochaine.

Les artistes en interview ont signé la bannière OÜI FM !