Solidays 2013, jour 1 : grisaille et retrouvailles

Publié le 29 juin 2013 à 19:03
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Solidays 2013Le festival a ouvert ses portes ce vendredi 28 juin 2013. Avec OÜI FM, petit retour sur l’ambiance globale d’un festival haut en couleurs.

Toute l’équipe de OÜI FM arrive tranquillement en milieu d’après-midi pour préparer le matériel. Un espace presse très cool en marge du festival nous attend, et on a envie que d’une chose, malgré un soleil aux abonnés absents : découvrir les artistes de cette année pour des concerts de folie !

L’hippodrome est grand, très grand, et l’espace mis à disposition n’est pas de trop pour accueillir les quelques cinq scènes que compte le festival. La foule est dense sans être compacte, l’ambiance d’ores et déjà bon enfant qu’au loin, les premiers coups de grosse caisse commencent à retentir.

Solidays 2013

Les sud-africains de Skip&Die entament les hostilités, électrisant une foule venue danser sur leurs afro-beat endiablés. Le ton général et le phrasé particulier de la chanteuse nous rappellent le phénomène Die Antwoord, à ceci près que les membres de Skip&Die dégagent une bonne  humeur communicative, notamment leur leader, radieuse.

Skip&Die en live aux Solidays 2013

Au loin, Breakbot, jeune poulain de l’écurie Ed Banger dont l’album By Your Side est sorti l’année dernière, fait groover la scène du Dome avec ses pistes électro funky, qui sentent bon un été qu’on peine à voir… Foule opaque et set particulièrement lumineux, difficile de profiter pleinement de l’ambiance, mais l’artiste est là, avec cette nonchalance et cette élégance caractéristiques des artistes Ed Banger sur scène. En tout cas, la foule répond présente à son appel disco robotique.

La signature de Breakbot pour OÜI FM

Mais au loin, la pièce maîtresse de ce premier jour de festival commence à pointer le bout de son nez : Bloc Party investit la scène Paris dès 22h, devant une foule venue en masse pour pouvoir apercevoir une des têtes d’affiche de cette édition 2013. Octopus entame un set électrique d’une heure, et donne à cette première édition son premier grand show rock’n’roll.

Bloc Party en live aux Solidays 2013

La soirée se poursuit avec Damien Saez et ses célèbres chants protestataire, rameutant une foule d’ores et déjà acquise à sa cause. Un des grands noms de la chanson française annonce avec ce concert une tournée très attendue. Toujours parmis les francophones, les quatre DJ de C2C ont enflammé le dancefloor comme à leur habitude, avec un spectacle multicolore magnifique.

Damien Saez en live aux Solidays 2013

L’équipe a doucement glissé vers la fin du premier jour avec la Mojo Party de M et le live set de 2manydj’s, taillés pour faire danser les foules et échauffer une ambiance toujours survoltée.

C2C en live aux Solidays 2013

Un festival qui a démarré sur les chapeaux de roues donc, et une chose est sûre : on en redemande ! Encore deux jours de musique live, dont tous les espoirs reposent sur The Hives, Lilly Wood & The Prick, The Wombats, Wax Tailor, Naive New Beaters ou encore Beady Eye, entre autres. Et bien entendu David Guetta… non on déconne.