Solange la Frange à la Machine le 30 septembre

Publié le 26 septembre 2011 à 0:01

Solange la FrangeOÜI FM vous invite au concert de Solange la Frange à La Machine du Moulin Rouge vendredi 30 septembre à 19h30.

Tarifs : 10€ en prévente – 13€ sur place

Solange la Frange, comme son nom ne l’indique pas, est un groupe suisse né en 2002 des talents associés de Julie Hugo et de Tristan Basso, diplômés en Arts Appliqués et mélomanes assumés. Efficace et audacieux, le couple de DJ passe plusieurs années à sillonner la Suisse romande, balançant une électro-clash revigorante, entre tech, punk et jubilation.En 2006, les deux touche-à-tout nourris aux courants alternatifs, aux technologies du son et à l’énergie créatrice ne se contentent plus de passer les disques des autres.

Tristan s’arme en machines et en claviers, Julie se chauffe la voix, ils composent leurs premiers morceaux et recrutent Luca Manco à la basse. Le pas du live est franchi. Très vite, ils deviennent connus pour leurs sets fiévreux, attentats festifs où l’exigence qualitative côtoie la performance scénique et embrase les dancefloors. Ils assurent des premières parties prestigieuses (The Kills, Philippe Katerine, Gossip et CSS, entre autres) et prennent d’assaut les festivals (Vieilles charrues, Printemps de Bourges, Montreux Jazz Festival, Paléo, Eurosonic, Les femmes s’en mêlent ou les Transmusicales de Rennes où ils remplacent Von Südenfeld au pied levé).

Sur scène, le trio électrique et assoiffé mélange les genres – rythmes brutaux et beats groovy, riffs ardents et chants bestiaux, visuels et projections, danseurs et artistes invités : les concerts de Solange la Frange sonnent comme des rafales de sueur et d’amour. Emmené par le jeu érogène et transi de Julie, leur rock-punk guerrier catapulte les normes pour aller tutoyer des notes incandescentes.

Le public le lui rend bien : en 2008, le duo de DJ remporte le 1er prix de la IPod Battle Ballentines pendant que le groupe gagne le prix de la meilleure démotape (catégorie rock) du festival m4music « Demotape Clinic » à Zurich et reçoit le soutien de la fondation CMA qui leur finance une résidence avec coaching. Djs set et concerts, les Solange ne se contentent pas de faire danser la foule; ils l’habillent. Créée pour le marchandising, la première ligne de prêt-à-porter fait un carton et Solange la Frange devient une marque de fabrique offensive et piquante. Show-rooms, boutiques, expos, leur univers graphique nourri à la provocation s’immisce dans les clubs, s’impose dans les dressings et décroche des campagnes publicitaires (Jakadi pour le Matin Bleu et le Bad Bonn Kilbi Festival).

C’est dans cet esprit prodigue et pluri-polyvalent que le trio commence à composer son album en 2008. Invités en résidence à Nantes par Eric Pifeteau (batteur de Katerine), ils ébauchent les premières lignes d’un projet à leur image: collaboratif et décloisonné. Les morceaux surgissent à la faveur de longues sessions de trAvail, dans les contours des rencontres fortuites et des intuitions nocturnes. Un an plus tard, forts de retouches sonores, de recherches matérielles et de maturation artistique, ils sont prêts à enregistrer. C’est à Bristol, sur les traces de PJ Harvey, dans le studio d’Alistair Chant, avec un batteur professionnel et John Parish en invité surprise que Solange la Frange voit le jour. La touche finale est faite maison : mixé à Fribourg, l’ album éponyme ne renonce pas aux apparats visuels qui ont forgé l’identité du groupe. Illustré par Thomas Koenig, qui assiste également Mary Smith à la réalisation du clip de Grind, les Solange la Frange s’offrent un disque courageux et accompli.

OÜI FM vous offre vos invitations pour le concert. Tentez votre chance en répondant à cette question :

Désolé le concours est terminé