Serj Tankian donne des nouvelles

Publié le 20 décembre 2017 à 19:21
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Et non, il ne compte pas arrêter de chanter.

Comme Serj Tankian, découvrez si vous conciliez rock et bonne bouffe !

Suite à une interview sortie de son contexte dans laquelle Serj Tankian déclarait se concentrer sur des compositions instrumentales, de nombreuses voix se sont élevées, pensant à un arrêt de ses activités en tant que chanteur, notamment au sein du groupe de metal américain System of a Down.

Interrogé par le magazine américain Rolling Stone, il calme les inquiétudes : « Cela vient d’une interview que j’ai donné, je crois, il y a cinq ou six mois quand j’étais à Moscou, lors de la promotion du film Furious – The Legend of Kolovrat, pour lequel j’ai écrit la bande originale. Je ne me souviens pas avoir dit ‘j’emmerde le chant’, mais c’était peut-être pendant qu’on montrait le film et que quelqu’un me parlait du chant, et j’ai dû dire « on s’en fout du chant, regarde l’écran ». C’est drôle, j’enregistre des parties vocales cette semaine. » Il s’agit de sessions pour l’album solo de Jimmy Urine, chanteur de Mindless Self Indulgence. Il enregistre également pour These Grey Men, projet de John Dolmayan, batteur de System of a Down.

À propos de son groupe, il parle également d’où ils en sont dans leur éventuel prochain album : « Nous avons parlé et joué quelques chansons entre nous, mais nous ne nous sommes pas encore rencontrés face à face pour savoir comment on allait procéder et avancer. Voilà où nous en sommes. »

Il se veut cependant rassurant concernant leurs rapports humains : « Quand les gens ne voient pas de disque arriver, ils s’imaginent le pire dans le fonctionnement interne du groupe. Mais en vérité, nous sommes plus proches, en tout cas je m’entends mieux que jamais avec tout le monde. John est mon beau-frère, il fait partie de ma famille. Nous nous éclatons pendant nos tournées. Mais parfois, faire un album, sur le plan créatif et sur la manière de faire, est une chose différente selon chacun et ça ne colle pas toujours. Tant mieux ou tant pis, à vous de voir, mais c’est la vérité. Mais c’est facile de tourner, parce que nous avons déjà ces morceaux. On s’amuse, on fait des concerts et voilà. »

Il aurait également d’autres morceaux dans sa besace : « J’ai quelques chansons de rock qui trainent. Je n’ai pas encore décidé quoi en faire. Je vais peut-être en faire un EP ou autre chose. J’ai une jeune famille et j’adore rester chez moi avec mon enfant. Quand tu sors un album avec un groupe, tu dois faire des clips, des interviews et des tournées, tu consacres plusieurs années à promouvoir tout ça. En ce moment, ce n’est pas ce que j’ai envie de faire. J’aime parler des bandes originales que je fais, c’est facile, mais dédier deux ans de ma vie à un seul projet, c’est plus dur. C’est pour ça que j’ai peur de sortir un album solo. Pas peu, mais je ne veux pas me consacrer à ça en ce moment. Donc je vais peut-être juste faire un EP [dématérialisé], donner quelques interviews et c’est tout. »