Sensibiliser les enfants aux enjeux de la culture, avec la SACEM

Publié le 19 juin 2015 à 18:00
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

sacem-reportageLe 19 juin, c’était la Journée Portes Ouvertes de la SACEM. Dans plus de 70 villes, des artistes, des enfants, des conférenciers ont investi différents lieux pour parler de cette entreprise sans qui la musique et surtout ses acteurs ne seraient rien. OÜI FM s’y est rendue.

La SACEM, société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique est un outil indispensable pour tout musicien qui se respecte. Elle est cette entité qui regroupe tous les droits d’auteurs des artistes pour ensuite essayer de négocier avec tous les acteurs du secteur musical qui utilisent leur musique (streaming, salles, etc.). La finalité : que chaque artiste puisse toucher l’argent qui lui est dû.

Selon Jean-Noel Tronc, son directeur, tout a commencé en 1847 avec l’incident du café des Ambassadeurs. « Des compositeurs et auteurs bien connus ont refusé de payer leur consommation car les personnes devant eux jouaient leur musique. » nous explique-t-il. « Après un jugement, l’on mit en place les droits d’auteurs. Et ça dure depuis 150 ans. »

Cette petite histoire, il l’a raconté à des dizaines d’élèves de l’école Lecomte (Paris, 17ème) lors de cette journée Portes Ouvertes. À ses côtés, l’artiste Féfé, pour faire chanter les enfants et répondre à leurs questions. « Monsieur, ça vous plaît de passer à la télévision ?« , « Est-ce que c’est grâce à vos émotions que vous écrivez des chansons ? » Des questions tout aussi variées les unes que les autres mais pleines de bons sens. Reportage.

Débats, conférences, concerts… La journée Portes Ouvertes de la SACEM fut passionnante. Il est d’autant plus crucial de sensibiliser les enfants aux enjeux de la culture dans le contexte culturel actuel, et si la SACEM en est un acteur majeur, elle participe à la démocratisation de la culture et à sa sublimation. Cette journée fut l’occasion de mieux comprendre ses missions, le fonctionnement du milieu de la musique et les coulisses de la création musicale à travers tous ses acteurs. Mais au-delà des enfants, ce fut des dizaines de conférences dans le pays comme « Qu’est-ce qu’un artiste electro aujourd’hui ?« , ou bien des tables rondes sur la vitalité de la musique dans les territoires.

En bref, tout un arsenal d’efflorescence culturelle qui nous rappelle son importance.

Reportage d’Angèle Chatelier