Nouveau procès pour Bertrand Cantat

Publié le 23 novembre 2012 à 15:24
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

L’ex-chanteur de Noir Désir a engagé une procédure judiciaire contre le magazine Paris Match suite à des propos jugés diffamatoires publiés dans une interview de la mère d’une de ses ex-compagnes.

Nouvelle affaire de violences conjugales pour Bertrand Cantat. Ses avocats ont annoncé qu’il portait plainte contre le magazine Paris Match, suite à la publication de propos au « caractère insensé et gravement diffamatoire » et de photos de sa fille encore mineure. Ces éléments sont contenus dans une interview de Csilla et Ferenc Rady, parents de Krisztina Rady, ex-épouse du chanteur, qui s’est suicidée en 2010. Si cette thèse avait été confirmée lors de l’autopsie, la mère déclare qu’elle « n’arrive pas à croire qu’elle s’est suicidée ».

Dans l’interview publiée le jeudi 22 novembre, l’ancienne belle-mère de Bertrand Cantat déclare qu’il « terrorisait » Krisztina Rady. Le chanteur était retourné vivre avec elle en 2007 après avoir purgé sa peine de prison. La mère évoque aussi des violences physiques : « Il avait plusieurs fois cassé ses téléphones, ses lunettes, (…) il lui avait même cassé le coude. » L’artiste est aussi qualifié de « jaloux » qui « menaçait les hommes qui s’approchaient de [sa compagne] ».

Bertrand Cantat s’était séparé de Krisztina Rady en 2002, année lors de laquelle il aurait rencontré Marie Trintignant. Le chanteur avait été condamné à huit ans de prison en 2004 « pour meurtre commis en cas d’intention indirecte indéterminée » sur cette dernière.