Nicola Sirkis fonde son propre label

Publié le 28 septembre 2017 à 17:35
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Voici KMS Disques, par le chanteur d’Indochine !

Cela fait 36 ans que Nicola Sirkis mène fièrement la barque avec Indochine, l’un des plus gros succès de la scène rock française. Après la sortie tonitruante de l’album 13 (dont le groupe vous parle ici), c’est un autre projet dans lequel se lance le chanteur du groupe : KMS Disques. Il s’agit d’un nouveau label créé en accord avec la branche française de Sony Music Entertainment.

Dans un communiqué, on apprend que le leader d’Indochine a créé ce label dans le but de « faire partager ses découvertes et coups de cœur dans la musique et plus particulièrement dans l’univers de la pop et du rock. » Cela avait commencé en invitant lesdits groupes en première partie des concerts d’Indochine, mais on passe désormais à l’étape supérieure. Il y exprime la volonté de « donner un espace plus grand et plus large à des artistes, des groupes tout en respectant leurs propres univers et leurs indépendances artistiques. »

Ainsi, le premier album épaulé par KMS Disques s’intitule Girl’s Don’t Cry et, au-delà de faire référence à The Cure, compilera des morceaux de jeunes groupes rock indépendants uniquement féminins. Il sortira le 20 octobre.

Le premier groupe qui signe sur ce label est, quant à lui, Français. Il s’agit de Requin Chagrin, que vous avez peut-être vu lors des festivals La Route du Rock en 2016 ou le Biches Festival cette année. Après avoir sorti leur premier album en 2016, ils sortiront le suivant courant 2018 sous KMS Disques.

 

Commentaires