Les abeilles bourdonnent sur les peaux des habitants de Manchester depuis l’attentat

Publié le 31 mai 2017 à 11:21
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Les tatouages d’abeilles fleurissent sur les peaux des habitants de Manchester depuis l’attentat du 22 mai. Logique lorsque l’on sait que l’insecte est le symbole de la ville.

Les abeilles bourdonnent à Manchester. Depuis l’attentat à la Manchester Arena qui a fait 22 morts et plus d’une centaine de blessés, de nombreux Mancuniens se tatouent sur la peau une abeille, symbole de la ville. Le hashtag #ManchesterBee fleurit sur la toile depuis plusieurs jours.

L’abeille incarne l’héritage ouvrier de Manchester, rappelle Ouest France. Elles sont aussi sur le blason officielle de cette ville du nord de l’Angleterre, pourtant dominé par le lion et l’antilope, emblèmes du roi Henry IV. Elles représentent, évidemment, ce passé industriel et l’histoire des ouvriers organisés dans les usines cotonnières.

Depuis le 22 mai, de nombreuses initiatives naissent autour de ces insectes travailleurs. La tatoueuse Sam Barber, par exemple, a lancé « Manchester Tattoo Appeal » et propose un tatouage d’abeille pour 50 livres sterling (environ 57 euros), qui seront reversés aux familles des victimes. Au Monde, la tatoueuse s’émeut :« Je cherchais quelque chose de fort, de visuel, pour sortir tout ce que j’avais en moi ». Ajoutant :

Les abeilles ne sont pas agressives par nature, et ne piquent que quand c’est dans l’intérêt de la colonie.

L’opération a atteint jusqu’à 50 000 livres sterling de bénéfices en moins d’une semaine. Mieux, certains studios de tatouage ont décidé de rester ouverts plus tard que d’habitude, certains confrères viennent aussi en renfort.

A Paris, peu de temps après le 13 novembre, de nombreuses personnes s’étaient tatouées une tour Eiffel ou un bateau, emblème de la divise de Paris « Fluctuat Nec Mergitur ».