Le Panthéon du Rock n’ Roll va accueillir de nouvelles recrues

Publié le 22 décembre 2016 à 10:29
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Qui va faire partie de l’histoire ? 

Etre vêtu d’une veste en cuir et jouer de la guitare pour être intronisé au Panthéon, on en rêve. Le 7 avril 2017 seront présentés les nouveaux artistes qui méritent d’être exposé au Panthéon du rock : le Rock n’ Roll Hall Of Fame, à Cleveland (Etats-Unis). Un monument du genre. Son but : conserver, archiver et exposer les travaux des artistes les plus influents du monde.

Sont nommés cette année : Tupac, Pearl Jam, Yes, Journey, The Electric Light Orchestra et Joan Baez.

Pour être intronisé, mieux vaut s’y mettre tout de suite : les artistes sont éligibles au Rock n’ Roll Hall of Fame 25 ans après leur premier enregistrement. La sélection se divise en quatre catégories : les artistes sur scène, les artistes hors-scène, les pionniers et les artistes « d’appui ». Des milliers d’experts (journalistes, musiciens, producteurs…) débattent de la légitimité d’un artiste à rentrer dans l’histoire de la fondation – et du rock. Chaque année, entre cinq et sept artistes sélectionnés sont retenus.

Une gestion parfois critiquée

Tous ne rêvent pas d’être intronisé au Panthéon du rock. En 2006, les Sex Pistols ont refusé de rejoindre le Rock and Roll Hall of Fame, le qualifiant de « tâche de pisse ». Le groupe critiquait le côté lucratif du musée.

Depuis 1995, date de son ouverture, tous ne comprennent pas le choix des genres. Le reggae, la pop, le disco, le funk et le rap ne sont pas – pour certains – reconnus au départ pour leur apports au rock. Des artistes n’ont donc rien à faire au Panthéon du genre.

Pour l’intronisation de l’année 2017, un prix spécial sera remis à Nile Rodgers pour « l’excellence musicale dont il a fait preuve durant l’ensemble de sa carrière ». La cérémonie officielle aura lieu le 7 avril 2017.

-Via-